« Game Over Quest », un RPG complètement barré, mais ça fait tellement du bien !

Je dois dire que je ne suis pas un grand amateur des RPG à la Zelda. Mais il y a des exceptions. « Game Over Quest » en fait partie. J’en ai pris connaissance via une vidéo du Croquemitaine, pardon, je voulais dire de Thomas Cyrix sur la « Cancel Culture ».

Il raconte comment une équipe qu’il a monté pour développer un RPG est constamment sous le flot d’insultes de la part de personnes bienpensantes. Mais ce n’est pas le sujet de l’article. Parlons donc de « Game Over Quest ».

Si dans la plupart des jeux, arriver à un « game over » est un signe d’échec – quoiqu’à l’époque bénie des jeux pour ordinateurs 8 et 16 bits, c’était souvent la conclusion victorieuse – ici, il faut accumuler les « game over » pour monter en niveau.

Le jeu est librement et gratuitement téléchargeable pour MS-Windows, MacOS et les distributions GNU/Linux sur le site de Thomas Cyrix ou encore sur la page dédié chez itch.io.

C’est un gros bébé (pas loin de 900 Mo pour sa version 2.0.x), mais le téléchargement en vaut le détour. On est dans un monde à la Zelda avec des graphismes soignés et trop « kawaii » comme dit un développeur python de ma connaissance.

Pour Linux, l’installation est assez simple : il ne faut que gconf en tant dépendance externe pour lancer le jeu. Pour le monde Archlinuxien (qui englobe aussi Manjaro), il faut le paquet AUR gconf. Je n’ai pas vérifié si une version précompilée existe pour Manjaro cependant. Mais ça prend moins de deux minutes à compiler sur un vieux Ryzen3 2200G de 2018.

Ensuite, il suffit de rendre exécutable le fichier Game et de lancer un ./Game dans un terminal.

On commence dans un village qui nous apprend les spécificités de cet univers. Pour gagner rapidement de l’expérience, on peut mourir de plusieurs façons, toutes plus inventives les unes que les autres. Mais le plus simple est de vous montrer ce jeu délicieusement chtarbé en action.

Note : C’est la deuxième vidéo, la première ayanté été maltraitée par un filtre micro un peu trop tatillon.

Bon, c’est vrai, je suis resté enfermé dans le village durant cette petite vidéo de présentation, mais je ne désespère pas d’en sortir un jour. Oui, c’est un RPG qui ne se prend pas au sérieux, et bon sang que ça fait du bien !

3 réflexions sur « « Game Over Quest », un RPG complètement barré, mais ça fait tellement du bien ! »

  1. C’est fou ce que ton blog doit être lu par l’extrême droite à force de parler de leurs concepts 😀

    Ceci dit, le RPG a l’air bien fun 🙂
    Je vais tester un peu sous Ubuntu si c’est faisable.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer