Void Linux : puisque le rolling-release est à la mode…

…cédons à la mode. Je tiens à remercier Fanch du forum Terre-des-tux pour avoir parlé de cette distribution gnu/linux construite à partir d’une feuille blanche (from scratch comme disent nos amis anglophones).

En dehors du nom qui est un peu spécial, la Void Linux propose plusieurs choses :

  1. Une distribution en rolling release
  2. Un gestionnaire de paquet maison xbps, qui permet la récupération de paquets précompilés ou de les compiler directement sur la machine hôte
  3. Systemd
  4. Une installation minimale, et ensuite, le mécano habituel qu’on peut trouver avec ArchLinux, Funtoo Linux/Gentoo Linux, Frugalware Linux ou encore NuTyX
  5. Disponible en 32 et 64 bits, et pour les fans de la Raspberry PI, elle est supportée.

Le billet de Fanch ayant piqué ma curiosité, j’ai décidé de récupérer la dernière ISO minimaliste. Je l’utiliserais dans VirtualBox pour installer en plus de la base Xorg, Xfce 4.10 et LibreOffice. Bref, de quoi faire une station bureautique de base.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://xbps.nopcode.org/live/void-live-x86_64-3.9.6_1-20130615.iso
–2013-07-24 14:36:04– http://xbps.nopcode.org/live/void-live-x86_64-3.9.6_1-20130615.iso
Résolution de xbps.nopcode.org (xbps.nopcode.org)… 173.236.173.125
Connexion vers xbps.nopcode.org (xbps.nopcode.org)|173.236.173.125|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 243269632 (232M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «void-live-x86_64-3.9.6_1-20130615.iso»

100%[======================================>] 243 269 632 1,66MB/s ds 2m 15s

2013-07-24 14:38:19 (1,72 MB/s) – «void-live-x86_64-3.9.6_1-20130615.iso» sauvegardé [243269632/243269632]

Après avoir récupéré l’ISO qui ne pèse que 230 Mo environ, j’ai donc fait chauffé mon VirtualBox, en prenant comme modèle une Archlinux, car c’est d’elle que la distribution est la plus proche dans l’esprit et le fonctionnement 😉

J’ai utilisé le partitionnement habituel de mes machines virtuelles, à savoir :

  • /dev/sda1 ; /boot ; 512 Mo ; ext2
  • /dev/sda2 ; swap de 4 Go
  • /dev/sda3 ; / ; 20 Go ; ext4
  • /dev/sda4 ; /home ; le reste du disque de 128 Go ; ext4

Au démarrage, j’ai sélectionné le clavier français avec un sudo loadkeys fr. Puis je me suis occupé du partitionnement avec un sudo cfdisk. Enfin, j’ai lancé l’installateur avec un sudo void-installer

Après le message d’accueil, nous avons la liste des options de l’installateur qui apparait.

Par sécurité, j’ai choisi l’option d’installer les paquets via le réseau. Comme c’est une distribution en rolling release, c’est la méthode recommandée pour avoir quelque chose de suffisamment à jour dès le départ.

A noté que l’installateur semble être bugué au niveau du choix des partitions et de leurs attributions. Du moins, en apparence, car les changements semblent être appliqués… Etrange !

Cependant, quand j’ai tenté l’installation en réseau, un fichier introuvable au niveau du réseau m’a bloqué l’installation !

J’ai donc recommencé en utilisant les paquets de l’ISO.

Une fois l’installation terminée, il faut savoir que le clavier défini durant l’installation n’est pas conservé. Donc si vous avez utilisé des caractères dont l’emplacement diffèrent, il faut faire attention.

Pour avoir du réseau le temps de finaliser l’installation, j’ai du entrer : systemctl start dhcpcd.service.

Pour configurer l’OS post-installation, soit on a l’habitude des fichiers de systemd, soit on utilise les outils fourni par systemd. La page du wiki de Void Linux explique très bien cela.

La mise à jour des paquets installés est très simple. Il suffit d’utiliser la commande xbps-install -S pour synchroniser et ensuite xbps-install -u pour mettre à jour.

La mise à jour s’est plantée le paquet libpng-1.6.2_3, n’étant plus disponible sur le serveur. Mais toujours dans les fichiers d’index qui listent les paquets disponibles 🙁

Résultat des courses, j’ai du installer les paquets à la main… Et quand j’ai voulu mettre à jour le noyau linux, devinez… Paquet introuvable !!! Encore les fichiers d’index mal remplis ?

J’avoue que le paquet linux introuvable a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Je ne suis pas allé plus loin, mes nerfs ayant atteint la limite avant la rupture et que je ne donne un coup de poing rageur dans l’écran LCD de mon ordinateur 🙁

C’est dommage que les fichiers d’index ne fussent pas à jour, car vouloir installer des paquets dont les références sont incorrectes, c’est comme vouloir battre le record du 100 mètres avec un sac de 50 kilos sur le dos. Limite mission impossible.

Dommage, car la distribution était intéressante, mais sa mise en oeuvre est vraiment ratée, et finalement inutilisable. J’ai remonté les problèmes rencontrés au développeur. J’ignore quelle sera sa réaction, j’espère ne pas être transformé en torche humaine !

J’ai horreur de casser une distribution ainsi, mais il faut espérer que d’ici quelques semaines, les fichiers d’index seront correctement rédigés et qu’on pourra installer complètement la distribution !

Cela reste cependant une distribution à suivre de près, du moins quand les fichiers d’index contiendront la liste correcte des paquets des dépots.

Ajout à 20h00, le 24 juillet : après avoir rapporté les bugs au développeur, le problème des paquets était lié à un changement de version du gestionnaire de paquets : https://github.com/voidlinux/documentation/wiki/News#wiki-xbps-0.25-repository-format.

Dommage qu’une ISO avec la nouvelle version de Xbps n’a pas été générée. Par conséquent, je ferais un test complémentaire d’ici quelques jours.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer