Frugalware Linux 1.8 pre2 : pour une fois Frugal’Hamon ne m’ennuie pas trop ;)

Le 15 octobre dernier, je faisais un article sur la Frugalware Linux 1.8pre1. A l’époque, le travail d’intégration graphique de Gnome 3.6 était à peine entamé. J’ai donc voulu voir, presque deux mois après où en était la Frugalware 1.8 dans son développement.

La Frugalware Linux 1.8pre2 est sortie le 9 décembre, et propose quelques nouveautés dont, les principales sont :

  • Un noyau Linux 3.6.6
  • Gnome 3.6, KDE SC 4.9.3
  • Xorg 1.13.0
  • LibreOffice 3.6.3
  • Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird 17.0.x

J’ai donc installé la Frugalware Linux 1.8pre2, dans une machine virtuelle, en utilisant les mêmes base que dans le précédent article. A noter que l’installateur est toujours en mode texte, et n’a pas changé d’un iota. Donc, inutile de s’apesantir dessus.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create disk-frugal.img 128G
Formatting 'disk-frugal.img', fmt=raw size=137438953472
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk-frugal.img -cdrom frugalware-1.8pre2-
x86_64-net.iso -boot order=cd &

Cependant, un léger bug bloque au démarrage. En effet, à cause de l’absence d’un gestionnaire de connexion, systemd nous fait un « caca nerveux ». Le moyen de contourner tout cela ? Soit faire une installation avec un environnement graphique dès le départ, soit passer dans une deuxième console pour continuer l’installation personnalisée.

Dans Qemu, il m’a suffit d’aller dans la console de gestion, d’entrer sendkeys ctrl-alt-f2 et après m’être connecté en root, j’ai pu terminé l’installation en utilisant le wiki post-installation.

Une fois Gnome installé, avec LibreOffice, Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird, sans oublier Gimp, j’ai utilisé Gnome-tweak-tool pour activer le thème proposé par Baste, l’empaqueteur de l’environnement Gnome sous Frugalware Linux. Et pour la première fois depuis longtemps avec cette distribution, j’ai pu accéder directement au Gnome-shell sans passer par la ligne de commande pour l’activer.

Pour faire une conclusion rapide à cet article, les progrès accomplis par cette deuxième préversion sont énormes, modulo le bug de systemd si on fait une installation minimale.

La liste prévisionnelle des fonctionnalités prévues pour la version 1.8 (dont un nouvel installateur) est encore longue, quoiqu’une pourrait être rayée : Grub 2.0 est proposée pour lancer la distribution. Espérons qu’elle sera bien réduite pour la sortie de la version 1.8 finale en février prochain.

Peut-être que cette version compensera le cycle de développement plein d’embuches de la version 1.7, ce qui serait le mieux qui pourrait arriver à cette petite distribution GNU/Linux bourrée de qualité.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer