Fedora Rawhide : jouons un peu avec du code pré-alpha de la Fedora Linux 15 :)

Bien que la première version alpha ne soit pas prévue avant le premier mars, j’ai eu envie d’avoir un premier aperçu de ce que donnera cette alpha. J’ai donc utilisé le disque virtuel qui m’a servi pour le test rapide de la Sabayon 5.5, et après avoir récupéré l’image ISO de la Fedora 14 en 64 bits, j’ai lancé la machine virtuelle :


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom Fedora-14-x86_64-Live-Desktop.iso -boot cd &

Ensuite, en suivant le wiki, j’ai fait prendre en compte les dépots vers le code de développement, alias « Rawhide ».

Fan de la ligne de commande, je suis. Et puis c’est tellement plus rapide et puissant 😉

J’ai donc inséré les deux lignes de commandes suivantes dans un terminal en root :


yum install fedora-release-rawhide
yum --disablerepo=* --enablerepo=rawhide update

Et j’ai attendu que l’outil yum fasse son travail.

Après le redémarrage, on est face à une pré-alpha : thème manquant, gdm qui fonctionne pas complètement. Outil de gestion de paquet qui refuse l’installation pour un oui ou pour un non. Ce qui est parfaitement normal, vu que la version alpha est prévue début mars.

Il est aussi possible que certains bugs soient dus à une installation en écrasant la fedora précédemment installée.

Coté positif : très rapide. Systemd à l’oeuvre est efficace. Le noyau proposé est une version 2.6.38rc2. Fedora vise donc un noyau 2.6.38 pour la version 15 de sa distribution ?

LibreOffice est disponible, mais il faut l’installer à la main.

J’ai installé le strict nécessaire en français avec la commande suivante, dans une terminal en root :


yum install libreoffice-langpack-fr libreoffice-writer libreoffice-calc libreoffice-impress

Mozilla Firefox est proposé, en version 4.0-beta10.

LibreOffice lancé est encore une version incomplète, car au niveau des crédits, on peut lire « Copyright © 2000, 2010 Oracle et/ou ses filiales ».

Sur une ArchLinux ou encore une préversion d’une Ubuntu 11.04, on peut lire ceci :

« Copyright © 2000, 2010 contributeurs LibreOffice »

Donc, à voir si les crédits seront modifiés d’ici la Fedora 15 finale, prévue pour mai prochain.

En tout cas, l’inclusion de Systemd, l’arrivée de LibreOffice sont déjà deux excellents points pour cette future version de la distribution communautaire de RedHat.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer