Comment Apple est devenu l’alpha et l’omega de certains acteurs du logiciel libre – partie 2.

Pour cette deuxième partie, j’ai envie de parler de la tendance de certains membres du libre à pomper allègrement – avec plus ou moins de finesse – ce que fait Apple.

Comme apéritif, je vais utiliser une certaine version de la Debian 5.0 (alias Lenny) qui propose une version KDE, la 3.5.9.

J’ai donc récupéré l’image iso via wget :

fred@frugalware:~$ wget -c http://cdimage.debian.org/debian-cd/5.0.4/amd64/iso-cd/debian-504-amd64-kde-CD-1.iso
–2010-04-16 14:29:07– http://cdimage.debian.org/debian-cd/5.0.4/amd64/iso-cd/debian-504-amd64-kde-CD-1.iso
Résolution de cdimage.debian.org (cdimage.debian.org)… 130.239.18.173, 130.239.18.163, 2001:6b0:e:2018::173, …
Connexion vers cdimage.debian.org (cdimage.debian.org)|130.239.18.173|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…302 Found
Emplacement: http://caesar.acc.umu.se/debian-cd/5.0.4/amd64/iso-cd/debian-504-amd64-kde-CD-1.iso [suivant]
–2010-04-16 14:29:07– http://caesar.acc.umu.se/debian-cd/5.0.4/amd64/iso-cd/debian-504-amd64-kde-CD-1.iso
Résolution de caesar.acc.umu.se (caesar.acc.umu.se)… 130.239.18.142, 2001:6b0:e:2018::142
Connexion vers caesar.acc.umu.se (caesar.acc.umu.se)|130.239.18.142|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 679571456 (648M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «debian-504-amd64-kde-CD-1.iso»

100%[======================================>] 679 571 456 523K/s ds 20m 23s

2010-04-16 14:49:31 (543 KB/s) – «debian-504-amd64-kde-CD-1.iso» sauvegardé [679571456/679571456]

Et j’ai ensuite utilisé le protocole habituel de test :


fred@frugalware:~/download$ qemu-img create -f qcow2 deb.img 32G
Formatting 'deb.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
fred@frugalware:~/download$ kvm64 -hda deb.img -cdrom debian-504-amd64-kde-CD-1.iso -boot d &

Ensuite, une fois installé, on peut très bien avoir un comportement des fenêtres avec les applications KDE à la MacOS. Il faut ouvrir le centre de contrôle, et aller dans « Bureau / Comportement » et « Barre de menus de l’application courante (Comme MacOS) ».

Un KDE 3.5 à la sauce Apple ?

Konsole 3.5.x en mode macos

Pour un environnement qui se basait sur Microsoft Windows pour ses grandes lignes (bouton K en lieu et place du Menu Démarrer), navigateur natif (Konqueror), etc, cela faisait un peu étrange. Mais passons sur cette fonctionnalité anecdotique, et voyons le coeur du problème : combien de technologies et de fonctionnalités de MacOS ont été réprise dans le monde du libre :

Et on pourrait continuer la liste, mais je me suis basé aux premiers exemples qui me sont venus, car ce sont les plus visibles.

Entendons-nous bien sur un terme, l’innovation :

Ensemble du processus qui se déroule depuis la naissance d’une idée jusqu’à sa matérialisation (lancement d’un produit), en passant par l’étude du marché, le développement du prototype et les premières étapes de la production.

Maintenant, il faudrait presque penser que l’innovation est devenu une grossièreté. Qu’y a-t-il de réellement novateur dans des logiciels comme Cairo-Dock ?

De quand date un projet réellement novateur dans le domaine du logiciel libre et opensource ? J’avoue que j’ai du mal à répondre. Il semblerait que la communauté du libre soit devenue un peu plus frileuse en ce moment, en se limitant presque à recoder des idées déjà testées ailleurs.

Tout compte fait, le seul gros logiciel vraiment novateur, ce sera peut-être Gnome-Shell, qui devrait sortir avec Gnome 2.32 alias Gnome 3.0, car il bouleversera complètement l’interface telle qu’on la conçoit actuellement.

Je me souviens d’une époque pas si lointaine où les projets innovants provenaient du monde du libre et que le monde du « privateur » adaptait tant bien que mal.

J’ai bien aimé le commentaire de Respawner sur l’article précédent et surtout une phrase :

Et pensez à un truc, l’innovation passe aussi par la copie et la reprise de certaines idées.

Si copier est innover, alors l’interface de MS Windows qui est la parfaite symétrie horizontale de MacOS (ou presque) est énormément innovatrice.

Il est vrai qu’Apple est un mètre étalon en ce qui concerne l’ergonomie et la facilité d’utilisation, c’est ce que je disais lors du premier anniversaire de mon époque d’utilisateur de Mac.

Mais à trop vouloir copier l’interface du Mac, on finit par tomber dans les mêmes travers : contrôler l’utilisateur en lui faisant croire qu’il est libre de choisir les logiciels qu’il veut utiliser.

On pourra toujours faire croire à l’utilisateur que l’informatique c’est magique, mais c’est tout sauf cela. L’informatique, c’est quelque chose de mécanique.

A trop vouloir cacher la réalité des choses, on finit par rendre les utilisateurs complètement incapable de penser par eux-même, et on finit à des réinstallations semestrielle car la mise à jour via le réseau se sera mal passée.

Si j’aime la communauté du libre, c’est à cause de la possibilité de pouvoir dépanner une machine sans avoir besoin de formater, comme cela est le cas dans le monde du logiciel privateur (bien que ce soit surtout vrai chez Redmond).

Maintenant, si vous considérez qu’en codant des beagle, tracker, amarok ou autre Cairo-Dock, on innove en copiant, c’est votre choix. Je vous le laisse, mais je ne le partage pas le moins du monde.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer