Personnaliser Grub, quel intérêt ?

Depuis des années, je teste en machine virtuelle de nombreuses distributions GNU/Linux. La plupart d’entre elles, que ce soit des DGLFI ou des distributions aux fondements plus solides personnalise l’apparence du grub, l’outil qui est lancé en premier quand on utilise une distribution GNU/Linux.

Il faudra m’expliquer en quoi personnaliser Grub est si important que cela. La plupart du temps, le compte à rebours avant le chargement du noyau par défaut est de 5 secondes.

Autant dire que créer un fond d’écran pour 5 secondes à chaque démarrage, ça tient plus du jacky tuning qu’autre chose.

Il y a des outils comme grub-customizer qui permette de modifier sans prise de tête le fichier /etc/default/grub.

Cependant, il faudra dans un terminal entrer la commande sudo grub-mkconfig -o /boot/grub.cfg pour faire prendre en compte la dite personnalisation.

L’outil existe pour Archlinux, Ubuntu et d’autres distributions, mais pas pour Manjaro pour des raisons qui m’échappent.

L’utilité d’un tel programme est relatif. Qui ne s’amuse pas quand il démarre son ordinateur à presser sur la touche entrée histoire de grapiller quelques secondes ? Sur mon vieux PC de 2018, le démarrage prend une vingtaine de secondes, grace à un nvme.


$ systemd-analyze time
Startup finished in 11.647s (firmware) + 5.216s (loader) + 4.294s (kernel) + 2.418s (userspace) = 23.575s
graphical.target reached after 2.247s in userspace.

Le loader est sûrement Grub. La moitié du temps de démarrage est consommé par l’initialisation de l’UEFI. Ce qui est énorme.

Je pourrai sûrement grapiller une ou deux secondes en virant un service précis qui n’est pas utile au final, mais je ne me plains pas du temps de démarrage. J’ai connu largement pire au fil des années.

Après si des personnes aiment personnaliser l’outil qui est encore moins visible que le noyau lui-même, grand bien leur fasse !

18 réflexions sur « Personnaliser Grub, quel intérêt ? »

  1. Par le passé, lorsque j’avais un dualboot, oui je personnalisais mon grub, car tout simplement je n’aimais pas le côté austère du truc.
    Depuis que je suis passé sur Fedora, j’ai tout simplement arrêté quand j’ai remarqué que sur cette distri, les thèmes ne sont tout simplement pas chargé…
    Maintenant que je suis en full linux, grub ne s’affiche que si j’appuie su echap, donc en temps normal, ça boot direct et là… bah du coup je m’en fouts

  2. manjaro prends la version grub de git savannah ( à la version 266 , car il y a un piège pour la 322 😉
    tout comme les noyaux et la partie video ( nvidia , mesa , etc )

    1. Pour compléter le propos de Stéphane : la révision 322 de Grub apporte des changements tels qu’elle impose une réinstallation complète (grub-install…) et pas juste un « grub-mkconfig », mais uniquement sur les cartes-mères avec un UEFI ; les ordis avec un bon vieux BIOS ne sont pas concernés par cette intervention manuelle, mais on parle alors de machines dont l’âge s’écrit désormais avec deux chiffres.
      Inutile de dire que chez Arch, le fait d’ignorer les messages d’avertissement qui s’affichent une fois cette MAJ installée a causé quelques mauvaises surprises à ceux qui possédaient un PC avec UEFI (pas mon cas)… Faut redémarrer sur un média d’installation et faire un arch-chroot pour rentrer dans le système et faire la manip de réinstallation de Grub si on veut retrouver un ordi fonctionnel, dans ce cas-là.
      Ceci explique peut-être la frilosité de Manjaro à passer à cette version, vu le risque de se retrouver avec un PC briqué s’il date de 10 ans ou moins.

  3. J’ai mis un fond d’écran Archlinux tout bête juste parce que c’est plus joli que le noir, et j’ai réduit le compte à rebours à deux secondes. Ce n’est pas parce que ça doit rester simple que ça doit rester tristounet. Mais personnaliser plus que ça en allant bidouiller les polices ou je ne sais (plus) quoi d’autre, bof, sans intérêt…

  4. Je n’ai pas customisé mon grub car cela reste une manip manuelle et un peu risquée. Mais j’aimerais bien qu’il le soit de base (par les distribs) et qu’on puisse tous facilement le customiser via un outil fiable. Pourquoi : afin d’avoir quelque chose de visuellement attrayant et moderne. Alors oui ce n’est que pendant quelques secondes mais l’esthétique a aussi son intérêt ici rien que pour ne pas faire fuir ceux qui voudraient essayer Linux mais ne comprennent pas un écran tel que celui de Grub. Dans les années 90-2000 je pouvait comprendre un tel écran, en 2022 non.

    1. Je ne suis pas sûr d’être un geek, mais je réponds quand même: d’accord avec Tom. Il supporte plein d’architectures de machines différentes, et tous les systèmes de fichiers. Quant à systemd-boot, Slint n’incluant pas systemd, ce n’est pas envisageable pour moi. En outre fonctionner en mode BIOS comme UEFI, avec MBR comme avec GPT est pour moi une exigence incontournable. Et GRUB est le seul outil permettant de démarrer un support entièrement chiffré avec LUKS: il demande la passphrase avant d’afficher son menu, qu’on n’a à taper qu’ube seule fois pour tout débloquer, pas besoin de LVM pour ça, sans partition séparée pour /boot. Pour les utilisateurs de BTRFS il permet de démarrer sur un instantané du système pris avant une mis à jour au cas ou celle-ci serait assez foireuse pour empêcher de démarrer autrement. Bref, je n’ai rien à reprocher à GRUB, à part le fait qu’il faut du temps pour apprendre comment il fonctionne et à bien l’utiliser si on veut creuser un peu.

  5. PAs besoin car mes distributions utilisent un grub avec leurs propres fonds que ce soit Debian ou bien openSUSE même si pour une fois Debian est vraiment sympa avec un fond qui reste le même que le wallpaper par défaut. Sinon les autres distributions ne font même pas apparaître le grub, que ce soit ubuntu ou fedora. Donc un tuning inutile pour moi tout comme plymouth vu que je n’ai même pas le temps de comprendre que ça passe déjà au login (entre 2 et 5 secondes). Fedora est plus longue pour le coup mais à déjà comme ubuntu et opensuse un plymouth à son image.

  6. Je préfère le Grub de Manjaro à celui de Ubuntu. Pourquoi ? parce que par défaut, celui de Manjaro redémarre sur la dernière entrée validée au démarrage précédent. En cas de dual boot avec Windows, c’est bien pratique quand ce dernier s’est lancé dans une de ses mises à jour ultra longues dont il a le secret, et qui nécessite un redémarrage. Pas besoin de surveiller le PC en attendant l’écran de Grub pour sélectionner l’entrée de Windows et finir cette satanée mise à jour, il sera sélectionné par défaut. Sinon pour tout le reste et les considérations esthétiques, ranafout. Grub est un outil, on a pas besoin qu’il soit beau. Et comme le précise Fred, avec un SSD ça traîne pas de toute façon.

  7. J’utilise Grub comme débutant.

    Mais quand je me suis risqué à mettre Windows en premier une MAJ de ce dernier a fait sauté la partition Linux !

    Une astuce ptet pour que ca n’arrive plus ?

    Sinon ptite coquille dans le texte: « mais pas pour Manjaro pour des raisons qui m’échappe […/échappent]. »

  8. Salut le monde,
    Je sais que tout à était dit sur le sujet mais bon, voila ce que j’ai a dire.
    Le menu démarrage me sert qu’à deux choses essentielles, la première, démarrer mon système le plus rapidement possible, donc je me fout royalement si il y a une belle photo en fond d’écran car la plupart du temps ,comme je connais la touche sur laquelle je vais appuyer,je ne regarde même pas ce qu’il ce passe.
    La deuxième c’est lorsque j’ai besoin d’aller dans le menu option, pour changer de noyau ou faire un démarrage sur le mode rescuse et vogue la galère, et c’est tout.
    Donc en résumé, pas besoin d’avoir un menu démarrer avec plein de siguiguis dessus, je m’en tape la coquillette!!!le menu démarrer porte bien son nom, c’est pour démarrer!!!
    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer