On a atteint la version 100 pour les compilations nocturnes de Mozilla Firefox… Et maintenant ?

J’écris ce billet le 8 mars 2022, jour où le tronc qui est la base de développement de Mozilla Firefox (qui est dans les 4% de parts de marché, selon statcounter) a atteint une borne symbolique, celle de la version à 3 chiffres.

Chromium et ses dérivées comme Edge sont en version 99. Autant dire que dans les semaines qui viennent, Chromium, Chrome et Edge auront eu aussi atteint cette borne symbolique.

Une capture d’écran de Chromium 99 sur mon Archlinux :

Désormais – et c’est le cas pour Mozilla Firefox – mensuellement une nouvelle version sort. Bien que la version 100 pour les utilisateurs classiques tombera en mai 2022, il y aura des conséquences et c’est pour cela qu’aussi bien que Google que Mozilla ont préparé le terrain pour limiter la casse.

Si des sites ne se base que sur le User Agent – une chaine du genre « Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:100.0) Gecko/20100101 Firefox/100.0 » ou encore « Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/99.0.4844.51 Safari/537.36 » – et limite le numéro de version à 2 chiffres, cela fera passer Chromium/Chrome et Egde ainsi que pour le panda roux pour des versions 10.quelque chose. Autant dire revenir une bonne huitaine d’années en arrière. Ouille !

Il faut voir le bon côté des choses. Avec 3 chiffres et des publications mensuelles, la version 1000 n’arrivera que dans 900 mois. Soit dans 75 ans, en 2097 ! Oui, ça fait loin… 🙂

Peut-être qu’il faudra abandonner le User Agent pour identifier le navigateur. Avec la course à la vitesse en ce qui concerne les numéros de version, course qui a commencé en 2010 – 2011, on se retrouve avec quelque chose d’ubuesque.

Les navigateurs principaux Chrome et Mozilla Firefox – Safari étant uniquement disponible sur les machines à la pomme – sont devenus ultra-puissant, ultra-rapide et aussi ultra-gourmand avec des sites qui prennent chaque année un peu plus d’embompoint.

J’espère juste que je n’aurai pas trop de casse avec cette version 100 – au niveau du code de développement – lors de la visite des sites au quotidien.

14 réflexions sur « On a atteint la version 100 pour les compilations nocturnes de Mozilla Firefox… Et maintenant ? »

  1. Tu critiques parfois à juste titre Vivaldi mais tu pourras reconnaitre qu’ils n’ont pas cédé aux sirènes de la course à la numérotation. Nous en sommes à la version 5 en bientôt 7 ans (─‿‿─)

    1. Sur le plan de l’user agent, Vivaldi est reconnu comme étant Chrome. Voici la chaine de sortie selon useragent.fr:

      Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/98.0.4758.121 Safari/537.36

      Et selon https://webbrowsertools.com/useragent/ : Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/98.0.4758.121 Safari/537.36

      Pour les sites, c’est un Chrome 98 qui est utilisé, pas Vivaldi en tant qu’entité tierce.

        1. Je n’ai fait que citer des faits techniques. Pour les serveurs web, que ce soit Chrome ou Vivaldi, c’est la même chose. Opera est reconnu comme tel.

          Ensuite que les développeurs de sites se base sur le plus fréquemment utilisé, c’est compréhensible. Simplement, il est dommage qu’à cause de la paresse des développeurs, Chrome grapille une poignée de pourcent de parts de marché supplémentaires.

          Vivaldi n’est pas responsable du fait que Chromium (coeur de Chrome) est devenu le nouvel Internet Explorer. Avec les défauts que cela entraine.

          Même si je n’aime pas ce navigateur, je n’oublie pas que c’est un des nombreux projets avec Brave, Opera, Edge et une tripotée d’autres qui sont obligé de ne pas se présenter tels qu’ils sont en réalité… Se faisant passer pour Chrome avec un effet délétère : à terme, tout ce qui n’est pas présenté comme Chrome sera bon pour la poubelle.

          1. Vivaldi présentant en effet le même UA que Chrome sur tous les sites¹, il encourt le même risque que ce dernier et Firefox. Surtout que depuis que Google a décidé d’accélérer encore le rythme (au lieu de 6 semaines entre deux versions, ils ont réduit à 4), ils ont opté pour un rythme de 8 semaines en suivant les versions « LTS » de Chrome (les versions paires). Ça reste une petite équipe d’une trentaine de personnes…

            Déjà, pour avoir des résultats de tests, on sait qu’au moins le site de Mercedes n’aime pas les versions 100 : il faudra passer par des artifices comme afficher un numéro de version en « 99.100.x.x » (numéro de version fictif bloqué à 99, et numéro de version réel en deuxième partie) pour contourner le problème sur les sites récalcitrants. À voir combien de temps ça durera et sera nécessaire².

            ¹ Sauf ceux des partenaires : la requête « user-agent » dans DDG affichera l’UA complet, avec la mention de Vivaldi :
            « Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/98.0.4758.121 Safari/537.36 Vivaldi/5.1.2567.57 » pour la version stable actuelle.

            ² En espérant que ces mêmes sites ne finissent pas par considérer la version 99 comme trop ancienne, mais pour qui la version 100 ou au-delà n’ira pas non plus.

          2. Merci pour les précisions. Je dois dire que le site de Mercedes n’est pas de ceux que je visite. Évidemment, il y aura de la casse d’ici avril-mai. Reste à savoir comment les sites accepteront au final les versions 100 et suivantes. Devoir trafiquer le user agent est une solution de court terme. Sur le long terme, comme tu l’as dit, la version 99 sera considérée comme moribonde.

            Ça promet de sacrées surprises…

  2. Je trouve ton comparatif de départ assez bizarre puisque tu compares la version Dev de Firefox avec la version normale des Chromium et dérivés…
    En fait pour la plupart des utilisateurs, actuellement cad le 09 mars 2022 Firefox est sur la version 98 et Chrome sur la version 99
    Idem pour Edge-> passage en version 99 récemment.
    Donc logiquement les utilisateurs de FF seront concernés plus tard par le délicat passage à la version 100. Et c’est tant mieux au fond.

    1. Bonjour.

      Vu qu’une version majeure du navigateur de la Fondation Mozilla sort mensuellement, difficile de ne pas rapprocher la version dev (qui est la version stable+2) avec les versions stables de Chromium ou Edge qui sortent en moyenne toutes les 6 semaines.

      Il faut bien qu’il y ait des personnes pour tester les versions de développement, sinon le passage en version 100 (qui aura un petit mois de décalage entre Mozilla Firefox et la floppée de navigateurs basés sur Blink) risquerait de faire très mal.

      Comme je l’ai dit dans un autre commentaire : le passage vers la version 100 se fera entre mi-avril et début mai prochain.

      On va rire jaune avec les sites qui exploseront en vol car se basant sur l’user-agent pour générer le contenu à la volée.

  3. de 2004 à 2016 j’utilisais Firefox, d’une lenteur sidérante après l’ouverture de plusieurs onglets, j’y ai perdu mes nerfs et suis passé à Chromium. Depuis un an ou deux, j’utilise Vivaldi et je dois dire que ce navigateur est une usine à gaz, d’une lourdeur stratosphérique, mes pages se bloquent durant la navigation, j’ai beau désactivé les extensions, supprimé le cache, supprimé les fichiers TEMP et autres, rien n’y fait, ça plante grave, du moins sous Linux. Je suis passé à Firefox récemment et plus de problèmes. J’ai un petit « brave » sous le coude, pour l’instant pas encore utilisé le truc.

    1. Aucun blocage des pages de mon côté avec Vivaldi sous Linux. Et pourtant, j’ai une blinde d’extensions (certaines ne sont pas activées car elles ne le sont qu’au besoin, mais j’en garde quand même 30 activées en permanence), et deux PC acquis en 2009 qui commencent doucement mais sûrement à faire leur âge (le fixe un peu moins grâce à son Core 2 Quad).
      Bizarre, ton problème…

      1. Trit’, ma config est légèrement plus puissante que la tienne, surtout que j’ai boosté le pc avec 16GB de RAM, le processeur a été changer et la carte graphique aussi et tous mes navigateurs fonctionnent correctement, sauf Vivaldi depuis quelques mois. J’ai un pc windows pour la MAO et aucun blème avec vivaldi. Je ne peux pas te dire quelle est la chose qui foire, mais ça plante. Est-ce la synchronisation avec les serveurs vivaldi ou le navigateur en lui-même , je ne sais pas.

        Je ne me pose plus la question, j’ai tout simplement switché sur Firefox et basta. Agréablement surpris par ailleurs.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer