Vieux Geek, épisode 296 : 1984, l’année où Rogue devint un jeu commercial.

Les rogue-like, c’est sûrement le genre de jeu parmi les plus anciens qui existent avec les Shoot’em’up ou les Beat’em’all. D’ailleurs, c’est un de mes péchés mignons depuis que j’ai jadis joué à Moria pour Amiga…

Rogue, fortement inspiré par l’univers de Donjons et Dragons, voit le jour dans au début des années 1980 sous les mains de Michael Toy et Glenn Wichman alors étudiant à l’université de Santa Cruz en Californie.

Tous deux passionnés par les jeux d’aventures textuels, ils regrettent le côté statique de ce genre de jeu et décide de programmer un jeu qui serait plus dynamique tout en restant dans le monde de Donjons et Dragon. Une dose de jeu de rôle qui changea tout.

On jouait alors le rôle d’un aventurier un brin malhonnête, n’ayons pas peur des mots, un voyou, qui doit s’aventurer dans les donjons du destin (Dungeons of Doom), descendre au plus profond de celui-ci pour récupérer l’amulette de Yendor… Un de ses lointains descendants, l’excellent Angband vous donne pour but de battre Morgoth, le seigneur de l’obscurité.

Mais le principe reste le même dans les deux jeux : ouvrir des coffres, pour récolter des trésors, armes, équipements, nourriture, potions… Et surtout combattre d’innombrables ennemis. Le principe PMT : Porte, Monstres, Trésor.

Le jeu commença sa vie sur BSD Unix, puis en 1984, Michael Toy entra chez Olivetti qui commençait à s’équiper en IBM PC. Il y rencontra Jon Lane qui avait déjà joué à Rogue. Celui proposa à Michael Toy de proposer une version commerciale du jeu pour IBM PC. Cela entraina la création d’A.I Design qui développa le port du jeu sur IBM PC. Ils publièrent le jeu par eux-même.

Epyx durant ce temps s’aperçut que Rogue était devenu populaire chez une partie de ses employés qui demandèrent à la direction de prévoir d’autres ports. Le vice président d’Epyx contacta A.I. Design et leur commanda deux ports : un pour le Commodore Amiga, puis un pour le Mac d’Apple.

Un autre port fut commandé pour l’Atari ST. Malgré la force de frappe d’Epyx, cela fut un flop commercial, malgré la qualité des ports complémentaires.

J’ai donc récupéré la version PC ainsi que la version Atari ST que je vous montre ci-dessous en vidéo.

En 1988, Mastertronic s’attaqua à des ports pour les machines Atari 8 bits, le Commodore 64, l’Amstrad CPC et le ZX Spectrum, mais ce sont des versions de très mauvaise qualités qui ne rende pas hommage au titre d’origine.

Près de 40 ans plus tard, les rogue-likes sont encore un genre bien fourni… Il faut dire que la sortie de Diablo en 1996 donna un coup de projecteur énorme à ce genre bien nichesque.

2 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 296 : 1984, l’année où Rogue devint un jeu commercial. »

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer