Vieux Geek, épisode 295 : Commander Blood, la suite oubliée de l’Arche du Capitaine Blood ?

Dans l’épisode 90 de la série vieux geek, je parlais d’un jeu d’aventure qui avait marqué l’année 1988, « L’Arche du Capitaine Blood ». Jeu culte avec son interface à base d’icones, ses planètes, ses extraterrestres bizarres.

J’avoue que je n’ai jamais terminé le jeu en question. Cryo (anciennement Exxos et Ere Informatique) proposa donc une suite à ce titre, intitulée « Commander Blood » qui sortit sur PC en 1994.

En l’espace de quelques années, le bond technique est énorme : utilisation du format CD, vidéos, vraie 3D pour contrôler la main du Commander, bref, on est à des années lumières du premier titre.

Le scénario se résume en quelques lignes : « Bob Morlock, aux portes de la mort, vous demande de l’emmener aux sources de la vie : le Big Bang. Le voyage se fera en remontant le temps, à travers des canaux spatio-temporels : les trous noirs. Blood passera de planète en planète et rencontrera multitude de créatures étranges dans ses aventures. »

Merci à Sens critique pour le scénario du jeu.

Dès le lancement, on a droit à une claque visuelle, du moins, si on se replonge dans le contexte de l’époque. L’interface est assez rapide à prendre en main, car on contrôle une main en vue à la première personne.

Des vidéos sont utilisées pour les personnages au lieu de sprites à peine animé. Mais le mieux est de montrer le jeu en action.

Je dois dire que quand la suite est sortie en 1994, j’ignorais son existence. Ce n’était pas un bien grand mal. En effet, tout est mis sur la claque graphique, au dépend de l’ergonomie parfois. Ce qui est dommage car le jeu avait un certain potentiel.

Une suite à oublier, donc.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer