Quand l’écologie « de comptoir » se met à mentir en informatique, c’est pas triste.

Par écologie « de comptoir », je parle de l’écologie punitive et donc de l’écologie dite politique qui est représenté par des mouvements comme EELV par exemple. Leur politique punitive envers les classes les plus pauvres qui fait que bientôt des millions de personnes n’ayant pas les moyens de conduire autre chose qu’une voiture diesel vieille de moins de 15 ans seront exclues des métropoles. Quels salauds les pauvres !

Mais ce n’est pas de cette politique anti-pauvre que je veux évoquer ici. C’est un article outrageusement biaisé paru sur ZDNet qui critique le coût écologique de l’arrivée de MS-Windows 11. Selon cet article à charge et partiellement biaisé on apprend qu’une part non négligeables des ordinateurs type PC produits avant 2017 ne seront pas éligibles à MS-Windows 11 pour cause de pré-requis systèmes, dont la puce TPM.

Je cite :

[…]
Avec Windows 11, GreenSI a donc l’impression que Microsoft vient de décider de mettre au rebut une partie des PCs sortis avant 2017 – qui n’ont pas de puce TPM 2.0 avec l’un des processeurs acceptés par Microsoft.
[…]

Cela est techniquement vrai. Mais est-ce que pour autant MS-Windows 10 va être abandonné du jour au lendemain, laissant des dizaines de millions d’utilisateurs dans la mouise ?

On peut lire par la suite :

[…]
Si la durée de vie réelle d’un PC est de 6-7 ans, fin 2020 on peut estimer, a grosses mailles, l’impact à 40% (3/7) des 1,2 milliard de PC concernés soit 480 millions. Tous ne seront pas remplacés et resteront sous une ancienne version non maintenue ou passeront en open source. Mais si cela force 30% d’entre eux à être remplacés avant l’heure, c’est 144 millions de PC que l’on va produire pour rien, soit 22 mégatonnes de CO2 en plus. C’est à peu près l’émission de tout le transport aérien français en 2019 évalué par la DGAC.
[…]

Et si on parlait du coût en carbone de la production des smartphones ? Des services de vidéos en flux à la Netflix ? D’audio en flux à la Spotify ? Je pense que l’on serait facilement dans les mêmes ordres de de grandeur.

Surtout, l’article ment par omission. Il oublie -involontairement ? – de préciser que la fin de vie technique de Microsoft Windows 10 (dont la première version date de juillet 2015) est… octobre 2025 ! Dixit Microsoft qui doit savoir de quoi elle parle. Mieux que les propagandistes de toutes obédiences !

C’est via un article de The Verge de juin 2021 que j’ai pu trouver l’information en question.

Donc, l’article publié sur ZDNet est tronqué. Une machine incompatible avec MS-Windows 11 continuera de fonctionner avec MS-Windows 10 jusqu’en 2025. Il est dommage qu’un site aussi sérieux que ZDNet laisse passer de tels billets qui omettent des informations qui mettent en perspective le contenu. Mais peut-on en demander plus de l’écologie « de comptoir » ? Non.

18 réflexions sur « Quand l’écologie « de comptoir » se met à mentir en informatique, c’est pas triste. »

  1. Je ne vois pas où l’article dit que les PC ne continueront pas à fonctionner sur W10 : « Microsoft étend cette durée de vie au travers du firmware et de mises à jour de Windows 10, permettant de continuer d’utiliser d’anciennes générations d’équipements ». »
    Et la question est plutôt de la responsabilité de MS dans le coût carbone engendré par sa politique.
    Mais sinon bien joué la vidéo d’extrême-droite pour parler écologie 😀 vivement Dieudonné ou Rochedy, voire Tabithian la prochaine fois 🙂
    Ça manque de dessins de Marsault ici d’ailleurs 😉 voire un partenariat avec Seb de PassionLinux 😀

    1. Il n’est pas précisé en toute lettre que le support de MS-Windows 10 continuera jusqu’en 2025. Donc, omission de taille qui remet en partie en question l’honnêteté du papier de ZDNet.

      Il est tellement facile de taper sur MS en oubliant Google, Netflix, Deezer, Youtube et compagnie.

      Quant à ta réflexion sur l’extrème droite que représente Tatiana Ventose… Première nouvelle. Car elle a dit au revoir à la « gauche médiatique » de Mélenchon ?

      Il est facile de reconnaitre « le camp autoproclamé » du bien : il déclare toute personne en désaccord comme étant d’extrème droite.

      Bref, les poncifs qui font que la « gauche médiatique » se prendra une autre raclée méritée en 2022.

      Je finirais en disant une chose : quand je vois ta prose, je suis bien content d’être un réactionnaire de gauche, qui en vieillissant se rapproche du marxisme léninisme.

      PS : je suis resté calme. J’aurai pu sucrer ton commentaire, mais je l’ai validé par simple charité. En tout cas, je maintiens que JLM se prendra une nouvelle raclée l’année prochaine.

      Les classes populaires votent désormais en grande partie FN/RN car elles en ont marre de voir que la « gauche » se vautre dans le sociétalisme en soutenant des mouvements réactionnaire au nom de la « liberté » de s’habiller par exemple.

      Bref, on verra bien le score que fera le septuagénaire l’année prochaine.

    2. Pour avoir vu comment comment cela dégénère facilement à partir d’avis différents sur les distributions, les méthodes, avis, etc… il me semble important de la part des visiteurs de ne pas y ajouter les sujets politiques ou la provoc qui va avec.

      De la même manière qu’il est préférable que les problèmes du travail restent l’extérieur en passant la porte de la maison, il serait bien que la politique n’entre pas ici (sauf si tonton Fred le décide car ce blog c’est chez lui). 😉

      1. Je vais simplement répondre ceci : nous ne sommes plus dans l’époque où les idées étaient débattus de manière diplomatique, mais dans une époque où il faut détruire le camp adverse, quitte à mentir par omission, et invalider la personne en face en l’accusant des maux qu’on retrouve dans le mouvement « woke » c’est à dire une forme de pseudo-progressisme qui crée des problèmes où il n’y en a pas.

        Il suffit de voire les dégâts de ce dit mouvement dans le domaine des séries (avec Anne Boleyn, mère d’Élisabeth 1ère d’Angleterre) jouée par une actrice jamaïcaine et qui se prend une volée de bois vert avec une audience en chute libre : 5% pour le premier épisode, 3% pour le dernier… cf https://www.mediamole.co.uk/entertainment/tv-ratings/news/anne-boleyn-drama-a-ratings-flop-for-channel-5_450223.html

        Ou encore la série Master Of The Universe: Revelation qui au nom du « progressisme » fait disparaître les deux principaux personnages à savoir Skeletor et Musclor dès le premier épisode pour faire un clone de « She Ra » en moins bien.

        Bref, les « éveillés », ça commence à être un brin lourd. Pour les reconnaitre, c’est simple : tu les contredis sur un seul point, tu es automatiquement catégorisé à l’extrème droite. C’est simple, 98% de la population est donc d’extrème droite avec eux.

  2. Hello,
    Je pense que tu voulais dire « voiture de plus de 15 ans » et pas « moins de 15 ans ».

    Sinon, triste de voir que même ici, où on est pourtant épargné, des commentaires fatiguant sur la politique son posté.

    J’aime bien les vidéos de Tatiana et je me fiche de la politique.

    D’ailleurs, la très grande majorité des Français s’en fichent. Ils ont d’autres choses plus intéressantes à faire.

    Dans mon entourage, pourtant varié, les gens ne savent même pas citer le nom des partie politique où des ministres.
    Encore hier, en disant Castex, sur 14 personnes autour de la table, personne ne savait qui il était.

    Une à même dit : « mais n’importe quoi, le premier ministre c’est l’autre avec la barbe blanche, Philippe chez pas quoi »

    Le confort atteint en France fait que les gens n’ont aucun intérêt de s’intéresser à ça.

    Enfin bref. Très bonne article pour dénoncer ce genre de manipulation qui devient courante.

    1. En effet, je pensais aux voitures qui sont presque « majeures » au sens humain du terme.

      Quand on voit que la « gauche » se vautre dans les combats sociétaux avec du féminisme qui devient de la misandrie, du racisme inversé, bref ce que certaines personnes appellent le « réveil », je me dis que je préfère rester endormi.

      Je ris juste d’avance devant la raclée monumentale que va se prendre la « gauche » d’opposition. Le score de Benoit Hamon en 2017 sera supérieur à celui de la « gauche de gouvernement » l’année prochaine.

      Bref, j’adore quand on tape sur la pollution liée au renouvellement des PCs en oubliant celle des services en flux audio et vidéo, de Youtube, Google, Twitter, Twitch et autres services qui consomment des données comme des ogres.

      Sur la déconnexion de la politique, je pense qu’on peut rajouter la déconnexion de la réalité scientifique avec des pseudo-médecines comme l’anthroposophie, la lithothérapie, la naturopathie, qui explose en ce moment.

      Plus dur sera le réveil.

      1. Pour rester dans le sujet du streaming au carbone il y a un truc qui m’énerve, on ne peut pas selon les services définir la politique de débit/qualité que on désire appliquer (foutu player en javascrip en bois).

        Résultat ça vous envoi du plain pot même si vous volez le regarder sur un smartphone de 7 pouces ou avec une qualité proche d’un poste de radio portable AM.

        Et comme ça cherche a foutre du plain pot sur une machine ancienne ça rame car on ne peut pas réduire la qualité pour que cela passe.

        Bref c’est absurde.

        pour youtube avec freetube ou newpipe il est possible de définir une résolution par défaut et sur un smartphone du 360p ça suffi voir même sur son ordi a moins de vouloir voir un truc qui en vale la peine.

    2. mais si, castex, c’est pas le héros d’un film ?
      ou c’est peut-être une marque de biscuit, je ne c’est plus.

      je crois bien que castex c’est le monsieur qui chante avec Patrick Sébastien.

  3. Bonjour le monde
    Cela me rappel ce que disait le Duc Leto Atreïde à son fils avant de débarquer sur Dune ou(Arrakis)
    quelque chose sommeil en nous qui rarement se réveille, le dormeur doit se réveiller…….
    apparemment pour certain ce n’est pas du bon pied!!!!!!
    Pour ma part, je mets la politique et la religion dans le même panier, je n’en ai rien à f……..oups désolé
    par contre tout ce qui se passe ces derniers temps, me révolte au plus haut point et ceci englobe tous!!!!
    Il y a trop de chose à dire mais dans l’ensemble je suis en parfaite accords avec toi!!!
    Bonne journée

  4. Pour commencer, le Diesel quel qu’il soit n’a pas sa place en ville pour des raisons purement techniques que j’avais développées bien avant que EELV ne prenne le train en marche. Et ce n’est aucunement EELV qui a tordu le bras des constructeurs pour toutes les normes antipol qui ont améliorées les rejets des essences, diesel, à coup de normes. On peut discuter par contre de l’imposition d’un véhicule électrique pour ces zones et des moyens que l’on met surtout pour se déplacer autrement. La spéculation sur les matières premières et les technologies choisies par certains constructeurs n’améliorent pas. Regarde la percée d’un petit véhicule électrique en Chine dans le top 10… Mais il y a le coût carbone du remplacement. Pas plus tard que ce matin on a entendu les constructeurs chouiner. C’est pas EELV , ou LFI, là ?!

    Et Google qui met au rebus tous les Android 2.3 ? C’est l’écologie punitive ou la sécurité ?
    J’ai traité du coût carbone du smartphone par rapport à d’autres biens…Il faut relativiser

    Reste que si le consommateur suit servilement vers le « as a service », ça devient son problème. Parce que c’est ça qui va être l’avenir. Ce n’est pas comme s’il n’y avait aucune alternative.

    Donc tes articles putaclic, tu peux les oublier et regarder la réalité en face, merci. Tu nous a habitué à bien mieux !

    1. Réponse rapide et courtoise à ton commentaire.

      Le diesel en ville, je suis d’accord. Mais pour les petites villes, du genre moins de 50 000 habitants, tu fais comment ? Tout le monde ne vit pas dans des métropoles comme Paris, Lyon, Bordeaux, Marseille ou encore Toulouse.

      Que fait-on des personnes qui sont obligées de vivre à 50 bornes de leur lieux de travail ? On leur dit : prenez un véhicule à essence, voire électrique dont la pollution est énorme, ne serait-ce qu’au niveau des batteries à recycler ?

      Android 2.3 ? C’est 2010-2011… Donc autant dire que c’est un brin obsolète et depuis pas mal de temps. Le coût carbone du remplacement des téléphones portables n’est pas neutre non plus.

      Surtout avec un changement de téléphone tous les deux ans en moyenne.

      Reste que si le consommateur suit servilement vers le « as a service », ça devient son problème. Parce que c’est ça qui va être l’avenir. Ce n’est pas comme s’il n’y avait aucune alternative.

      Résumé : le consommateur est un con, punissons-le.

      Putaclic ? Ne touchant pas le moindre centime du blog car n’y mettant aucune publicité et ne faisant aucun article sponsorisé, je n’y ai aucun intérêt.

      Je pointe du doigt un article tronqué, et je suis le méchant ? Je regarde au quotidien la réalité en face. Et ce n’est pas le monde horrible des écologistes politiques qui se gavent de quinoa bio tout en promouvant les bagnoles électriques aux autonomies limitées et aux batteries qui polluent à mort.

      Je vis dans une ville dans un département qui a su conserver sa nature. D’ailleurs, il me suffit de faire 50 mètres pour avoir accès a des arbres et de la nature là où j’habite. Loin du béton à fond des grandes métropoles.

      Mais ne t’inquiète pas, j’ai un autre article bien putaclic qui arrive. Sur le massacre d’une licence au nom du progressisme qui veut interdire aux pauvres d’accéder à leurs lieux de travail à cause d’un tacot trop vieux !

      1. Le projet ne concerne pour le moment que les grosses agglomérations qui ont des alternatives à la voiture. Je ne les vois pas arriver dans toutes les communes avant au moins 2050.
        Personnellement je suis près de Toulouse et quand j’y vais (rarement) j’aime bien me garer à proximité du métro/bus et faire tout en transport en commun. Je conçois que ça soit difficile pour les plus démunis mais un véhicule diesel de 20 ans est une vraie bombe de pollution atmosphérique.
        Le grand problème c’est d’offrir des alternatives de transport en commun à tous, et on n’a pas les moyens de nos ambitions, ça stagne.

  5. Perso je mettrai pas au même niveau la pollution dû au streaming vidéo et audio.
    Je pense que niveau vidéo, on est largement au-dessus en terme de pollution, le poids des fichiers n’étant pas comparable.
    Enfin faudrait mettre en face avec ce qu’ils remplacent : utiliser netlix, prime vidéo, youtube, spotify, … bref des services nécessitant le fonctionnement de data center est-il plus polluant ou moins polluant que la chaine classique fabrication des dvd, blu-ray, cd, emballage, transit, sotckage, envoi chez les particulier (et j’oublie des étapes évidemment)…

    1. Vu les capacités de stockage et l’obligation qu’ils soient alimentés en 24/7 par de l’electricité doit rendre l’offre en flux (audio et vidéo) plus polluante que l’offre ancienne. Simple estimation pifométrique, hein…

    2. Des étudiants ingé à Telecom Paris ont étudié ce sujet dans le cadre d’un projet de première année. Ce qu’il ressort de ce bilan carbone, comme dans une très grande majorité des cas, c’est qu’il n’y a pas de réponse toute faite, évidente. En comparant strictement une vidéo de 2h en 1080p, le simple fait d’aller chercher sa vidéo à pied ou en voiture peut modifier le résultat et dans le premier cas le bilan semble être en faveur de la galette.
      Cependant il y a un point sur lequel ils ont insisté et qui est fondamental, c’est le contexte et pas seulement l’unité fonctionnelle. Autrement dit, la facilité d’accès à Netflix par exemple, fait que l’on consomme bien plus de vidéos qu’avant, et on rentre en plein dans le paradoxe de Jevons (en quelque sorte l’effet rebond). Ce qui semble être une amélioration, entraine indirectement une dégradation et le bilan est moins flatteur pour les services dématérialisés.

  6. Oui, voilà, c’est pifometrique. Car fabriquer des galettes et les acheminer, c’est loin d’être neutre niveau conso en pétrole.

    1. C’est certain. Mais au moins, une fois la production et le transport effectué, le coût en pétrole est quasi-nul. Un service de flux audio ou vidéo, il doit être disponible en 24/7. Autant dire que ça doit pas mal consommer en énergie.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer