Vieux Geek, épisode 271 : Operation Wolf, un des pionniers du tir au pistolet optique.

Il y a des jeux qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo. Doom en fait partie. La série des Super Mario aussi. Dans le domaine des jeux qui utilisaient sur les bornes d’arcades – ou sur les consoles – un pistolet qui servaient à abattre des ennemis, il y a bien sûr le mythique Duck Hunt sur la NES. En 1987, Taito propose un jeu de tirs dans ce domaine, mais qui a la particularité de se dérouler sur un écran défilant.

Ce jeu, c’est « Operation Wolf ». Sorti sur la plupart des machines de l’époque que ce soit les 8 bits comme le Commodore 64, l’Amstrad CPC ou encore le ZX-Spectrum, mais aussi sur les 16 bits comme l’Atari ST et l’Amiga.

Je me suis souvenu de ce jeu, alors que j’avais retrouvé un article parlant d’un jeu sorti uniquement sur Amstrad CPC de la gamme plus, Amiga, Atari ST et aussi le Commodore 64. Ce jeu, c’est « Space Gun ». Alors que j’ai été dans l’impossibilité de lancer « Space Gun » sur mes émulateurs, la faute à une protection contre la copie trop sensible, c’est quand j’ai utilisé Vice pour tester la version Commodore 64 que j’ai vu que c’était un énième clone d’Operation Wolf, qui rajoutait au défilement horizontal, un défilement vertical.

Le principe du jeu est simple : abattre les ennemis à l’écran, dans six niveaux. Ici, on se retrouve dans un pays d’amérique du sud en guerre. Grand classique donc.

Je n’ai connu le jeu que sur Amstrad CPC et c’est avec Caprice 32 que j’ai eu envie de le montrer.

Vous l’avez vu, le principe est simple, par contre, le jeu est assez dur. Je suppose que la borne d’arcade était plus jouable. Il y a eu une suite, « Operation Thunderbolt » qui se jouait à deux. Et tout comme dans « Space Gun », sorti par Taito en 1990, le défilement vertical est rajouté au défilement horizontal.

9 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 271 : Operation Wolf, un des pionniers du tir au pistolet optique. »

  1. L’adaptation sur CPC n’était pas terrible mais c’était habituel avec Ocean si mes souvenirs sont bons, qui a commis de piètres portages. Elle n’a pas tenu longtemps sur mes disquettes en tout cas.
    Et en même temps, adapter un jeu qui se joue avec un gun, c’est piégeux car on a moins de réactivité et de précision au joystick. J’ai bien en mémoire « Prohibition » comme contre exemple (https://www.cheziceman.fr/2018/prohibition/) et encore…. Comme tout shooter, il faut apprendre les séquences par coeur. Je préfère par exemple Cabal (https://www.cheziceman.fr/2015/cabal/) qui est plus dans le même esprit qu’OW. Tiens c’est Ocean aussi…

    Quelques années plus tard, je me suis offert le gun de la PS2 pour les quelques titres sortis dessus et ça avait de la tronche. Sauf que tu peux te mettre à la distance que tu veux et ça devient déjà plus facile. Il faudrait que je revende ça parce que je crois que ça merde avec les écrans LCD/OLED…

    1. L’adaptation sur CPC était plutôt bonne je trouve. Operation Thunderbolt est plus bof. Ocean a été capable du meilleur comme du pire. Quant à Cabal, j’adorais quand tu finissais un niveau et que le personnage disparaissait à l’horizon.

      Et quelque chose me dit que tu vas devoir déposer un autre commentaire, bientôt 😉

          1. Je l’avais en cassette. Jolie boite cartonnée mais il était extrêmement dur ce jeu !

            Sinon l’adaptation de Gryzor était très bien.

  2. Il était sorti un gun pour CPC j’ai pue le tester chez un ami qui le possédait il était fourni avec un jeu de western.

    C’est combien de tentative avec la loterie de la capcha? 3eme tentative, le hic lorsque on bigle be on bigle.

      1. Oui c’est celui la Il avait branché le CPC, un 6128, sur une TV couleur avec un adaptateur pour avoir un écran couleur plus grand que le moniteur d’origine ça donné un bon résultat.

  3. Si mais souvenirs son bons:

    en borne d’arcade le jeu se joué debou, face a l’écran, dont la taille position variée en fonction de la borne, on jouait avec un pistolet mitrailleur (comme dans les films) et on pouvait entendre le bruit du contact dans le pistolet (ça donnait l’impression d’entendre le percuteur lorsque on pressait la gâchette), et il y avait un bouton sur l’arme pour les grenades.

    Avec les grosse bornes a écran a taille humaine ça donnait l’impression de vivre un film d’action au joueur.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer