Vieux Geek, épisode 266 : MS-Windows 8, quand Microsoft tua le menu Démarrer.

Il y a des versions de MS-Windows maudites : les personnes les plus âgées se souviendront de MS-Windows Millenium sorti en l’an 2000 et de sa restauration système bancale, que j’ai évoqué en juillet 2018.

D’autres personnes parleront de MS-Windows Vista et de son insupportable UAC en 2006, qui fera que MS-Windows XP verra sa vie prolongée au delà du raisonnable jusqu’en 2014. Mais pour les plus jeunes, le fiasco, c’est MS-Windows 8 et sa disparition du menu démarrer au profit d’une interface tablette.

Nous sommes en 2012, et bien que MS-Windows 7 souffle sa troisième bougie, c’est encore un OS des plus fringuants, modulo l’horreur qui s’appelle MS-Windows 7 Starter Edition, que j’ai évoqué en mars 2018.

En ce début des années 2010, toute l’industrie ne jure que par la tablette tactile. Apple vend des palettes entières d’iPad qui en 2012 en est à sa troisième génération. Microsoft ne voulant pas être en reste développe donc une interface pour tablettes, dénommée Metro connue officiellement sous le nom de Modern UI. Il est vrai aussi qu’à l’époque le fantasme de la convergence des écrans bat son plein.

En février 2012, je récupérais la « Consumer Preview » (alias bêta) de MS-Windows 8, après la « Developer Preview » (alias alpha) quelques mois auparavant, en septembre 2011. J’étais franchement refroidi, au point d’écrire ceci :

[…]Cet OS n’est pas fait pour un ordinateur, mais pour une tablette. Car je crains que la perte ergonomique soit telle que ce soit un des pires fiasco de l’histoire de Microsoft. C’est clairement une interface inadapté à une machine classique. Pour une tablette, ça pourrait le faire, mais la concurrence est déjà là, et elle sera se défendre.[…]

Mais à quoi ressemblait déjà le MS-Windows 8.0 brut de décoffrage ? Rafraichissons-nous la mémoire.

Et oui, c’était une horreur sans nom pour l’ergonomie générale. Cet écran démarrer au lieu du menu qui avait fait ses preuves depuis 1995 (soit 17 ans à l’époque) sera rejeté. Mais quoiqu’il arrive, Microsoft était gagnant, comme je l’écrivais dans un billet de novembre 2012 avec ce morceau de choix :

[…]
Donc, jusqu’en 2020, et sauf coup dur, Microsoft pourra proposer des Microsoft Windows de plus ou moins bonne qualité. Il y aura toujours le matelas de sécurité qu’est Microsoft Windows 7 (ou 9 si la « logique » d’un Microsoft Windows sur deux qui n’est pas à garder trop longtemps sur le disque dur est conservée).
[…]
Au lieu d’aller vers des solutions libres de qualité croissante, mais d’obésité croissante aussi, l’utilisateur restera dans un écosystème logiciel qu’il connait. Sur 100 déçus d’une version, 80 mettront ou se feront remettre la version précédente, 10 resteront malgré tout, 5 à 8 économiseront pour s’équiper d’une machine à la pomme, et le restant découvrira l’informatique à base de logiciel libre.
[…]

Finalement ce fut MS-Windows 10 qui sortira en 2015 et réintroduira le menu Démarrer, avec le succès que l’on sait. Quant à MS-Windows 8.x, il sera rapidement oublié. Le support technique de la version 8.0 fut arrêtée rapidement, la version 8.1 sera supportée jusqu’en 2023, dixit Microsoft :

Quelle est la politique du cycle de vie de Windows 8.1 ?

Le support standard de Windows 8.1 a pris fin le 9 janvier 2018, et le support étendu cessera le 10 janvier 2023. Après la mise à disposition générale de Windows 8.1, les utilisateurs de Windows 8 ont eu jusqu’au 12 janvier 2016 pour passer à Windows 8.1 afin de continuer à bénéficier du support.

21 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 266 : MS-Windows 8, quand Microsoft tua le menu Démarrer. »

  1. Il faut remettre dans le contexte d’une époque où la tablette était vue comme l’avenir, où le pc devenait tactile en gardant parfois son clavier ou en devenant hybride. Il n’en reste pas grand chose aujourd’hui, surtout dans le monde pro. Je ne vois plus beaucoup de commerciaux avec ça dans les pattes.

    J’ai subi avec un peu de retard le Win8, vite transformé en une autre daube bien trop cuite, Win10 (ça serait long à développer). Certes il y a moins d’erreurs et d’hésitations mais le tort de Microsoft est de ne pas avoir fait carrément un vrai nouvel OS faisant table rase du passé, comme Apple a fait avec OSX et en émulant plus ou moins l’ancien OS pour assurer la transition avec les éditeurs tiers. En y regardant de près, ce n’est pas loin car pour faire fonctionner certains programmes, on force l’OS à « émuler »… mais mal.

    Les tuiles, c’était aussi l’idée d’unification avec feu Windows Phone, plein de bonnes idées mais à la finition douteuse. Il faut aussi se souvenir des intégrations foireuses des programmes Microsoft dans cet environnement où Microsoft réussissait l’exploit d’avoir moins de fonction que dans ses Pocket PC.
    Aujourd’hui, on a bien 3 marchés bien distincts entre les mobiles, les serveurs et les PC de bureau et les rêves d’unification sont loins.

    1. L’unification a toujours été un fantasme. Avoir la même ergonomie avec des écrans de 5, 19 et 30 pouces, ça ne tient pas 10 secondes quand on y réfléchit calmement.

      En ce qui concerne une réécriture depuis la page blanche, ce serait mettre à la poubelle 15 ou 20 ans de rétro-compatibilité, ce qui n’est pas franchement envisageable dans le milieu professionnel qui utilisent leur matériel jusqu’à ce qu’il en meurt. Bref…

      Qu’un jour un Windows 11 – qui ne porte pas ce nom – et qui se base sur une base unix tel un linux modifié maison avec la surcouche Wine fonctionnelle complètement car fonctionnant avec les vraies API de Microsoft sorte, c’est possible… Mais dans combien de temps ?

      Seul l’avenir nous le dira !

      1. « Qu’un jour un Windows 11 – qui ne porte pas ce nom – et qui se base sur une base unix tel un linux modifié maison avec la surcouche Wine fonctionnelle complètement car fonctionnant avec les vraies API de Microsoft sorte, c’est possible… Mais dans combien de temps ? »
        Ah, cette antienne… En attendant son éventuelle mais actuellement très improbable réalisation (car pas du tout dans les plans à terme de Microsoft), je rappelle que la simple existence de WSL est le résultat de la démarche totalement inverse : il ne s’agit aucunement de faire du Windows sur du Linux, mais au contraire de faire tourner Linux et son environnement dans Windows. L’Unix par MS, ça a déjà été fait avec Xenix, qui a fait la carrière qu’on lui connaît.

        1. Il serait pourtant bien pratique pour MS de se débarrasser d’une certaine dette technique, comme l’a fait jadis Apple. Quant à affirmer connaitre les plans de MS, je pense qu’ils sont sévèrement fermé à triple tour, loin des yeux indiscrets.

          Xenix ? C’est devenu SCO Unix comme quoi…

          1. « Il serait pourtant bien pratique pour MS de se débarrasser d’une certaine dette technique, comme l’a fait jadis Apple. Quant à affirmer connaitre les plans de MS, je pense qu’ils sont sévèrement fermé à triple tour, loin des yeux indiscrets. »
            1. La dette technique ? Laquelle ? La plateforme Windows NT est super stable et de plus en plus modulaire depuis Vista et le passage au noyau Windows NT 6.x. Pour l’héritage Win32 dont ils ne peuvent pas complètement se débarrasser mais comptent le passer en sous-système émulé, ils y travaillent depuis un moment avec le projet CoreOS, et le ravalement de façade annoncé que devrait être « Sun Valley » pour la version 21H2 (ou 22H1 ?). Après, peut-on considérer l’existence du fichier « Moricons.dll » comme relevant de la dette technique ?

            2. Vu que tu peux suivre l’évolution des travaux en quasi-temps réel via les blogs « Windows Experience » et « Windows Insiders » (pour ne citer qu’eux), les secrets ne le restent pas longtemps. Et justement, à propos de WSL, ils viennent d’annoncer une prise en charge préliminaire mais native des applications Linux graphiques via WSL, et la démo est déjà assez convaincante pour qu’on puisse tenter de l’utiliser au quotidien (alors que c’est pourtant encore loin d’être finalisé) : https://blogs.windows.com/windows-insider/2021/04/21/announcing-windows-10-insider-preview-build-21364/

            Donc, à ce stade, ils permettent l’usage dans la toute dernière build alpha de Windows 10 de tous les logiciels fonctionnant sous Linux depuis Windows, aussi bien en CLI qu’en GUI (y compris ceux faisant appel aux fonctions graphiques 3D). La situation parfaite, donc ! Pourquoi s’embêteraient-ils alors à vouloir faire l’inverse qui a déjà démontré que ça ne marchait que cahin-caha (même si WINE a le mérite de fonctionner plutôt bien ; mais ReactOS, même si non basé sur le noyau Linux, a démontré depuis longtemps qu’il est une impasse sans avenir) ? Sachant qu’outre l’applicatif, il y a quand même la problématique des pilotes matériels (chose qui n’est plus un problème avec WSL, puisque les applis Linux peuvent alors s’appuyer sur les pilotes de Windows). Non, là, il n’y a plus la moindre raison justifiant que MS se lance un jour dans ta resucée de Lindows…

          2. Pour la dette technique, le noyau NT remonte à 1992, sauf erreur de ma part, et le revamping de HPFS (OS/2) alias NTFS date aussi de la même époque.

            Il y a l’obligation de supporter des logiciels parfois vieux de 10 ou 15 ans sur le plan professionnel. Désolé, mais MS-Windows NT a accumulé tellement de couches et surcouches – même si le « reset » du développement de MS-Windows Vista en 2004 de mémoire – a aidé à faire du nettoyage, bien que cela tienne plus désormais du nettoyage des écuries d’Augias.

            Pour la GUI supportée par la nouvelle génération de WSL, j’ai déjà lu un article dessus.

            Il est vrai que les pontes de MS vont livrer sur les blogs dédiés les plans à long terme sur le plan stratégique… Ou pas 🙂

            ReactOS était déjà un cul-de-sac à sa naissance. Quant à Wine, je l’apprécie, ça me permet de combler le manque flagrant d’émulateur Apple II de qualité dans le monde du libre.

            Je maintiens cependant que toutes les pièces pour faire un Windows 11 – qui ne portera pas ce nom – et qui sera le MacOS-X de Microsoft viendra un jour.

            Ce jour-là, Linux dans le monde bureautique n’aura plus aucun intérêt… Et il ne restera à Linux que le monde serveur pour survivre.

  2. J’ai abandonné Windows avec XP et je dois dire que je m’en porte pas plus mal, j’ai pensé à toi la semaine dernière en installant EndeavourOS sur un vieux PC portable de plus de 10 ans d’age.
    A pluche.

  3. On ne peut pas se renier… J’ai bien du endurer Windows pendant une quinzaine d’années avant d’avoir le courage de couper le cordon (comprendre GNU/Linux uniquement sur mon ordi, plus de dual-boot).
    Pour résumer/caricaturer, un Windows sur deux est potable:

    Windows 3, NT, 95 etc. : pas connu
    Windows 98: bien
    Windows Millenium: nul
    Windows XP: Super
    Windows Vista: bâclé
    Windows 7: très bien
    Windows 8: affreux
    Windows 10: mouais…

    Le vrai problème est qu’un Windows sur deux semble sorti pour le seul plaisir des actionnaires de MS…

  4. Je n’ai pour ainsi dire pas utilisé Windows 8/8.1, mais le peu de fois que je l’ai fait, ça a été pour deux choses (pour aider des gens peu à l’aise avec les PC) : installer Classic Shell pour récupérer un menu Démarrer, ou le passer à Windows 10. Mais le peu de temps que j’ai passé dessus m’a rapidement convaincu que c’était effectivement une ergonomie totalement à la ramasse pour un usage de bureau, à la souris (en mode tablette, pas essayé, donc pas d’opinion).

    1. Ha merci je cherchais le nom de ce programme indispensable : Classic Shell 😀

      J’ai basculer deux ordis portables de W7 à 8.x avec, bon en dehors de l’UI à chier, W8.1 tourne pas trop mal.

      Je basculerai ces deux ordis peut-être un jour sous W10, avec au passage augmentation de la RAM et surtout SSD…

  5. C’est assez intéressant de voir dans les commentaires des doléances sur menu démarrer de windows 8/8.1 alors que Gnome fait exactement pareil. (On se passera de la mauvaise fois en disant qu’on peut personnaliser.)

    C’est magique. C’est du Microsoft c’est le mal, c’est anti ergonomique. Gnome fait pareil, c’est merveilleux, c’est l’avenir, une vraie innovation.

    En attendant, j’ai dernièrement vu beaucoup de commentaires (anglophones) de personnes ayant décidés de quitter gnome, car n’en pouvant plus de leur « ergonomie » avec gnome 40 pour venir sur KDE et qu’ils sont agréablement surpris de la facilité de prise en main.

    Je pense que le menu de windows 10 fait plutôt l’unanimité des utilisateurs. On retrouve presque pareil avec le nouveau kickoff de KDE. (Et c’est que du bonheur)

      1. Oui je parle de reddit, car c’est là que je suis le plus.

        Je n’ai pas accroché à gnome 3.x. Trop d’absurdités dans leur DE.

        1. Je dois dire que Reddit j’y vais une fois quand une dent me tombe 🙂

          Sinon, Gnome 3 avait quelques attraits, mais il est vrai que si l’on jure uniquement par le Finder d’Apple et sa version en symétrie horizontale qui remonte à MS-Windows 95… Bref, ça fait remonter aux années 1984 à 1995 cette histoire.

          1. Reddit, j’y passe maintenant le plus clair de mon temps. Fini les forums et autres joyeusetés.
            Et puis, je trouve quand même reddit moins toxique que certains forum fr. Mais bon, c’est peut-être par ce que je ne fréquente plus que des reddit anglophones.

            Pour la symétrie verticale, apparemment, même chez Gnome on semble comprendre que c’est de la merde puisqu’on teste une symétrie horizontale.

            Pourtant, je suis un fan de la première heure de la symétrie verticale de ubuntu avec unity. Mais comme Unity n’est plus, les placébos de valant rien, je suis revenu à la symétrie horizontale avec KDE.

            Il me serait très aisé de reproduire un Unity like dans KDE car les dernières versions de Plasma offrent cette possibilité. Mais bon, je n’ai plus le temps de passer des heures à remodeler un DE. J’ai trop de boulot pour ça. Donc il faut que le DE me convienne directement de base. KDE Plasma le fait très bien.

            Je te l’ai dit, de plus en plus de gens viennent voir KDE Plasma et sont totalement surpris. Comme le youtubeur de https://www.youtube.com/watch?v=aVTvG1YYEJk (qui est un Français en fait). Pourtant c’est un grand fan d’Elementary OS.

            Bref, actuellement, KDE Plasma semble monter fortement en puissance depuis les 2 dernières versions de plasma. Une nouvelle approche de la barre de menu vers un menu hamburger comme Gnome est actuellement discutée. Mais ce n’est encore qu’une discutions non formelle.

          2. Que Plasma monte, tant mieux pour lui. KDE, depuis 1996 et son annonce, j’ai dû l’utiliser en environnement de bureau principal durant 3 mois en cumulé ? Je n’ai jamais été fan de cet environnement. J’applique ici une maxime : « À la copie, je prefère l’original ».

            J’espère simplement pour Plasma que ce n’est pas un effet de mode.

            Quant au côté toxique, il suffit de voir certains sites anglophones pour se dire que la toxicité n’a ni nationalité, ni couleur de peau, ni sexe biologique apparant. Va faire un tour sur sysdfree.wordpress.com et tu verras ce que je veux.

            Enfin, en ce qui concerne Youtube et linux, j’ai depuis longtemps fait une croix dessus. Mes vidéos techniques préférées sont désormais celle de rétro-informatique où tu ne peux pas te la péter avec 3 lignes de commandes alignées à la suite.

  6. Windows 8 ? Acheté (surtout par curiosité) à prix réduit sur le site de MS et téléchargé grâce au lien de l’e-mail de confirmation le jour même de sa sortie, installé le lendemain, et conservé car j’avais pas envie de tout réinstaller depuis zéro, et que j’avais pu faire en sorte de ne pas « subir » l’écran d’accueil (qui n’était autre que le menu Démarrer, mais en plein écran) : déplacer la tuile du Bureau en haut à gauche du premier bloc (comme ça, il suffisait simplement d’appuyer sur Entrée après l’ouverture de session pour l’afficher), épinglage des raccourcis des applis les plus utiles sur la Barre des tâches (déjà fait sous W7) et des applis moins utiles sur le Bureau et l’écran d’accueil. Pour les autres, un appui sur la touche Windows (car tel est son nom) et, comme depuis Vista et toujours actuellement sous W10, commencer directement à taper leur nom. En faisant ainsi, cet écran d’accueil devenait moins pénible sur PC, je peux vous le garantir. Cela dit, même si je passais le plus clair de mon temps sur le Bureau, j’ai apprécié l’existence de certaines applications « tuiles », qui donnaient des infos sans avoir à les ouvrir (coucou, Météo, Courrier, Calendrier et Actualités ! Et j’adorais l’appli Alarmes de Windows 8.1, qui m’a été très utile), ce qui était quand même plus intéressant que de simples icônes statiques, comme on en avait depuis Windows 3.0 et sur les autres OS (qui n’ont jamais repris cette idée à ma connaissance, ce qui est fort dommage).

  7. Salut,
    Reddit … on y lit bien ce que l’on veut hein ! Le nombre d’excités, d’intégristes du libre essayant de te prouver par A+B que SON environnement de bureau est tellement meilleur qu’un autre … que SA distribution est LA meilleure loin devant toutes les autres…il faut bien le dire, par moment le niveau est d’une indigence crasseuse !

    J’en suis à lire « qu’un logiciel libre sera toujours meilleur que son pendant qui lui, ne l’est pas » ! Au secours …

    Et globalement comme on peut se l’imaginer c’est une communauté contre une autre . Tout ceci manque cruellement de nuance, d’humour, de légèreté, d’espièglerie … bref, un ennui insondable.
    Reddit, ça se parcours d’un œil, c’est bien d’y aller de temps en temps parce qu’en règle générale, c’est là que les nouveautés, les infos sortent sinon, l’intérêt y est franchement limité.

    1. C’est sûr que d’aller dans un sub reddit qui serait généraliste sur les DE linux, c’est aussi chercher les emmerdes.

      Le seul /r linux où je suis c’est celui de KDE. Je n’ai jamais vu un mec venir y dire que lui utilise gnome et que c’est le meilleur DE de l’univers. Bien sûr, il arrive d’avoir des sujets sur gnome, mais je n’ai jamais vu un sujet créé pour n’en dire que du mal.

      Pareil pour celui de xbox. Je n’ai pas vu un mec venir y dire que la ps4 roule sur la xbox.

      Et je parie que si tu vas dans le sub de gnome tu n’y trouveras pas des post pour venant y dire que les autres DE son mieux que gnome.

      Mais même le sub linux avec des +600k d’utilisateur n’est pas un repère de libristes qui s’écharpent sur leurs différences d’opinion.

      D’ailleurs voici un post https://www.reddit.com/r/linux/comments/mrkehn/why_would_someone_use_windows_subsystem_for_linux/ Et on peut voir que sur les 173 commentaires, on n’est pas tombé dans le traditionnel windows c’est d’la merde, utilise linux blablabla.

      Je suis dans 17 r/ (pas tous sur le libre) et je ne vois pas la déferlante de haine libriste comme on peut le voir dans les forums traditionnels ou bien encore dans les commentaires de blogs.

Les commentaires sont fermés.