RetroArch, un excellent émulateur… Mais uniquement pour les consoles ?

Comme vous le savez je suis un passionné de vieille informatique, et je prends un plaisir monstrueux à rejouer à des titres qui ont bercé mes jeunes années vidéo-ludique, que ce soit avec des jeux pour Amstrad CPC, pour Commodore 64 – que j’ai découvert récemment via la scène ludique qui y est encore très vivante, près de 40 ans après la naissance de cet ordinateur – ou encore pour Amiga ou PC sous MS-DOS.

On parle souvent de RetroArch, l’équivalent pour ordinateur de RetroPie. J’ai même fait une courte vidéo pour montrer l’installation de RetroArch avec des coeurs d’émulation pour la plupart des consoles de jeu vidéo allant de la NES (1985) à la Playstation 2 (2000), ce qui en fait un sacré paquet 🙂

Que ce soit avec sa version native pour Archlinux ou sa version flatpak – qui permet de télécharger des dizaines de coeurs d’émulation en quelques clics, même si on retrouve des coeurs obsolètes comme celui de Frodo pour le Commodore 64, logiciel abandonné depuis 10 ans si on en croit le dépot du code source, l’émulation pour ordinateur, ce n’est vraiment pas le meilleur choix.

J’ai enregistré une petite vidéo complémentaire à la première pour montrer qu’en dehors des manettes de jeux, utiliser Retroarch pour les ordinateurs, ce n’est pas l’option à choisir.

Qu’on ne se méprenne pas. RetroArch est l’outil à utiliser si on veut émuler plusieurs consoles sans avoir à jongler avec plusieurs émulateurs différents. Mais si c’est pour émuler des ordinateurs où on peut avoir besoin du clavier, mieux vaut passer son chemin.

Rien ne vaudra un Vice pour les machines Commodore  8 bits, un Caprice32 ou un RetroVirtualMachine pour les CPC d’Amstrad, un FS-UAE pour l’Amiga, etc…

 

6 réflexions sur « RetroArch, un excellent émulateur… Mais uniquement pour les consoles ? »

  1. Le problème de Retroarch c’est le portage de chaque coeur dans une version compatible. Même pour certaines consoles, il y a du retard par rapport à une version « solo »…et je parle aussi en version Android. Par exemple pour les PSX et les PSP, ou même avec la Nintendo64 où ça rame un peu plus sur Retroarch. Mais l’avantage est aussi dans la customisation des interfaces, des profils, avec même des filtres pour simuler les écrans cathodiques.

    Performance ou confort, il faut choisir

  2. Et même dans le cadre de l’émulation console, certes retroarch et ses cœurs rendent les choses plus simple, mais avoir un émulateur par console, qui n’émule que celle ci du type Visual Boy Advance pour la GameBoy Advance (qui émule aussi GameBoy et GameBoy Color, vu que la GBA etait rétrocompatible) pour citer celui ci, est quand même mieux.

    Je prendrais pour exemple une console qui aujourd’hui pose encore des problèmes: la Nintendo 64, qui est une machine, en dépit de son age avancé, complexe a émuler, retroarch n’est pas très a l’aise avec, selon les jeux c’est le festival du crash, aléatoires, des bugs graphiques, aléatoires eux aussi, alors qu’avec un émulateur dédié, moins de soucis, mais ça dépend surtout du jeu.

    Donc même pour les consoles, ne pas passer par retroarch c’est parfois mieux.

  3. Coucou fred,
    Ah la centralisation des émulateurs, c’est tout une histoire… À une certaine époque, lorsque j’étais quotidiennement sous Windows, j’utilisai RomStation : c’était bien mais sans plus jusqu’à l’arrivé du multijoueur vers 2014 ou c’est devenu plus pratique.

    Perso, je préfère installer les émulateurs un à un via pamac. J’en compile certains comme dolphin-emu et RPCS3 car leur développement progresse assez vite, apportant des correctifs et des nouveautés (même si des fois il y a du rétrograde d’une version à une autre).
    Niveau controller j’ai recyclé mon adaptateur pour brancher des manettes GameCube sur Wii U en le mettant dans la tour (bien pour dolphin-emu), pour le reste, y compris les jeux sur Steam, bien souvent j’utilise une manette de PS4 en Bluetooth qui contrairement à une manette Xbox One (avec le pilote xpadneo ou non) fait des caprices pour se connecter…
    J’ai aussi recyclé mon controller Wii U Pro mais bof pour les gâchettes qui ne sont pas à pression (honte à Nintendo de faire des manettes de merde depuis la Wii).

    Qu’utilises-tu comme manette pour dire « qu’elle est pas terrible » ?

    @Barkod : j’avoue l’émulation de la N64 est pas terrible en général il il y a toujours un pépin graphique, si bien que je me suis mis à utiliser la console virtuelle Wii sur dolphin qui fonctionne bien mieux x)
    Une autre console qui est assez difficile à émuler : la Dreamcast…

  4. Hello Fred,
    Pour info, l’appli Retroarch-Androïd installée sur une tablette 8″ achetée 70€ ainsi qu’une manette filaire 8BitDo à 17€ me permet de jouer des heures et des heures à près de 3000 roms GB, GBC et GBA… un pied d’enfer !

  5. Fred, petite coquille pour la date de la NES. C’est 1983 au Japon (et 1987 chez nous, je m’en souviens comme si c’était hier, premier contact avec la console cette année là à l’anniversaire d’une copine. Rah je suis resté scotché sur mario pendant un moment.)

    Le problème de retroarch c’est que tous les développeurs d’émulateurs ne jouent pas le jeu, et à priori d’après ce que j’ai lu, ça ne va pas en s’arrangeant. Comme le dit Iceman, c’est un choix selon ce que l’on recherche.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer