Trisquel GNU/linux 6 : une distribution qui se veut libre doit-elle être en partie obsolète ?

En septembre 2011, je parlais avec plaisir de la Trisquel GNU/Linux 5.0, basée à l’époque sur la Ubuntu Natty Narwhal alias Ubuntu 11.04. Après une longue attente, la version 6.0 de la Trisquel GNU/Linux est disponible, et se base sur la Ubuntu 12.04.x LTS.

J’ai donc récupéré l’ISO en version 64 bits :

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://cdimage.trisquel.info/trisquel-images/trisquel_6.0_amd64.iso
–2013-03-12 18:09:15– http://cdimage.trisquel.info/trisquel-images/trisquel_6.0_amd64.iso
Résolution de cdimage.trisquel.info (cdimage.trisquel.info)… 91.121.223.90
Connexion vers cdimage.trisquel.info (cdimage.trisquel.info)|91.121.223.90|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 729808896 (696M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : «trisquel_6.0_amd64.iso»

100%[======================================>] 729 808 896 914KB/s ds 7m 50s

2013-03-12 18:17:05 (1,48 MB/s) – «trisquel_6.0_amd64.iso» sauvegardé [729808896/729808896]

Puis, j’ai lancé une machine virtuelle Qemu pour installer la distribution et voir ce qu’elle propose.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom trisquel_6.0_amd64.iso -boot order=cd &

Il faut noter que la version live n’est disponible qu’en anglais ou en espagnol. il faut vraiment fouiller pour avoir une version ISO multilinguales, car elle ne sont pas affichées par défaut.

L’installateur, c’est celui d’Ubuntu, donc inutile de s’apesantir dessus. Il fait son travail, et l’ensemble est relativement peu gourmand : 4 Go installés environ.

Gros hic, qui doit être surement lié à l’utilisation de l’ISO « simple » et non multilingue : l’interface est en franglais, ce qui est un peu déroutant.

Autre point noir : c’est qu’on se retrouve avec du logiciel récent, dont un version presque à jour de Mozilla Firefox renommé ABrowser, mais avec des versions vieilles voire obsolètes de certains logiciels : LibreOffice 3.5.7 (alors que la dernière version stable conseillée est de la génération 3.6), Gimp 2.6. L’ensemble est géré par un Gnome 3.4 revampé.

Mais le mieux est de montrer la distribution en action.

J’avoue que je suis déçu par cette version de la Trisquel GNU/Linux. Son énorme problème est que la Ubuntu 12.04 LTS est sorti il y a 11 mois déjà, et que cela se ressent au niveau des logiciels installés.

Si on compare à d’autres distributions libres, la Parabola GNU/Linux, qui est moins simple d’accès mais tout autant libre, est largement plus à jour : linux (libre) en version 3.8.2, iceweasel (Firefox à la sauce Debian) en version 19.0.2, etc…

Moralité ? Si vous voulez une distribution qui soit libre et pas trop périmée, soit vous vous retroussez les manches en installant une Parabola GNU/Linux, soit vous basculez sur une Debian GNU/Linux testing voire unstable.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer