ZevenOS : enfin un dérivé d’Ubuntu rafraichissant ?

Ubuntu Linux est sûrement l’une des distributions qui connait le plus de dérivés. En dehors des dérivés officiels (Kubuntu, Xubuntu, Edubuntu, Mythbuntu), on peut trouver – de mémoire :

Et j’ai encore du en oublier un sacré paquet. ZevenOS – qui se base sur xubuntu – reprend une interface qui fera écraser quelques larmes aux amateurs d’OS alternatifs : BeOS. La version 2.0 de la distribution est sortie récémment.

J’ai donc comme d’habitude récupéré l’image ISO, installé le tout dans la machine VirtualBox habituelle (1 GiO de mémoire vive, 32 GiO de disque). Et bien entendu, une fois la distribution installé et mise à jour, j’ai inséré le xorg.conf dans /etc/X11/xorg.conf qui va bien pour avoir un affichage correct en mode graphique.

Section « Device »
Identifier « Configured Video Device »
Driver « vesa »
EndSection

Section « Monitor »
Identifier « Configured Monitor »
HorizSync 30-70
VertRefresh 50-160
EndSection

Section « Screen »
Identifier « Default Screen »
Monitor « Configured Monitor »
Device « Configured Video Device »
DefaultDepth 24
SubSection « Display »
Depth 24
Modes « 1024×768″ « 800×600″ « 640×480″
EndSubSection
EndSection

L’interface fait tout pour ressembler au maximum à celle de BeOS. Je ne saurais trop conseiller de double cliquer sur l’icone Fwizard pour apprendre les subtilités de cette interface.

Une espèce de centre de configuration et de gestion de l’ensemble est disponible sous le nom de MAGI. Il est très bien fait et permet de faire un nombre non négligeable d’actions pratiques : ajout / suppression de logiciels, configuration du réseau, etc…

S’il n’y a pas de menu « démarrer » ou « Applications » dans cette interface, il suffit de cliquer sur le bouton « ZevenOS » en haut à droite. Et par miracle, une série de menu apparaîtra.

Coté équipement logiciel ? Abiword 2.6.8, Gnumeric 1.9.9 pour la bureautique. Mozilla Firefox 3.5.5 pour le web, et bien d’autres outils classiques des distributions linux.

Même si l’interface est bien pensée, il n’est pas rare de trouver des morceaux d’allemand dans l’interface.

Mais ce n’est pas franchement très grave. L’idée d’une distribution dérivée d’ubuntu qui reprend l’interface BeOS, cela change un peu.

D’ailleurs, les personnes qui connaissent l’histoire mouvementée de BeOS auront remarqué que le logo ressemble beaucoup à celui de la dernière incarnation commerciale de BeOS, j’ai nommé ZetaOS.

Un projet à suivre de près 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer