Les aléas du dépot « proposed ».

Si utiliser le dépot « proposed » d’une distribution Ubuntu Linux est souvent intéressant, il y a parfois quelques effets de bords qui sont plus ou moins génants.

Si, en gros, 99% du temps, une mise à jour ne pose quasiment aucun problème, le dernier pourcent restant peut être ennuyeux, pour ne pas dire qu’il facilite franchement le transit intestinal.

Ce matin, les dépots proposed ont installés une mise à jour 3.0.1 pour un certain Firefox 3, ce qui :

  1. Laisse penser que Firefox 3.0.1 ne va pas tarder
  2. Que les équipes de veille d’Ubuntu Linux ont vraiment l’oeil à tout

Voici ce que l’on pouvait voir :

Firefox 3.0.1 dans Hardy Proposed

Bref, une mise à jour classique. Classique, pas franchement. Car désormais, les extensions sont vérifiées à chaque démarrage – en mode silencieux. Et manque de pot, les traductions ne sont pas « compatibles ». Voici le message d’erreur qu’on peut avoir :

Extensions incompatibles ?!

Moralité ? Le firefox disponible démarre alors en anglais. Voir le bogue 247494 en ce qui concerne le problème. Cela ne me dérange pas outre mesure, n’utilisant pas la version 3.0, et encore moins la traduction française qui souffre – selon moi – d’une mauvaise traduction du terme « bookmarks » en marque-pages alors que le terme de signets était utilisé auparavant.

Bref, il faudra attendre une mise à jour du paquet language-pack-gnome-fr-base qui contient les fichiers de traduction de Firefox et du xulrunner désactivé par sécurité. Quelques jours d’attente, donc, pas de quoi casser 3 pattes à un canard 😉

Mea culpa, je suis me suis planté !

J’annonçais dans l’article concernant l’arrivée de Firefox 3.0 RC1, que je cite :

Je pense que la RC2 sera “squeezée” au profit de la 3.0 finale qui devrait sortir d’ici quelques jours.

J’aurais mieux fait de ne rien dire. La version 3.0rc2 vient d’arriver dans le dépot Hardy Proposed, comme annoncé sur le bogue 237690 de Launchpad.

Firefox 3.0rc2 dans Ubuntu, via le dépot hardy proposed

Alexander Sack en parle sur son blog, et plus spécialement dans cet article.

Encore un clou dans le cercueil de ce qui « cassaient » Canonical pour avoir intégré Firefox 3.0 béta5 dans la version 8.04 d’Ubuntu Linux…

D’ici quelques heures, voire quelques jours, les paquets migreront vers le dépot hardy updates, et seront proposés aux utilisateurs n’ayant pas activé le dépot avec les paquets à tester en vue de leur intégration en tant que mises à jour.

Tout comme cela sera le cas avec la sortie de Firefox 3.0 final, d’ici une grosse semaine.

Les grognons vont fermer leur clape-m**** sur ubuntu-fr.org ;)

Ceux qui utilisent Ubuntu 8.04 LTS et geignent à cause de l’absence d’une version plus « aboutie ». La RC1 – oui, je sais la RC2 est sortie, mais c’est déjà cela – est officiellement disponible dans les dépots hardy updates.

Je pense que la RC2 sera « squeezée » au profit de la 3.0 finale qui devrait sortir d’ici quelques jours.

Source ? Ce billet d’Alexander Sack, trouvé via le fil de planet-ubuntu.

“Today, we finished the verification process and copied firefox 3 RC1 from hardy-proposed to hardy-updates!”

Ce qui donne traduit :

« Aujourd’hui, nous avons fini le processus de vérification et copié firefox 3 RC1 depuis hardy-proposed vers hardy-updates!

Alors, les geignards ? 😉

Nota bene : en cas de problème de traduction, il faut réinstaller le paquet langage-pack-fr-base. On peut lire qu’il contient les fichiers suivants :

/usr/lib/firefox-addons/extensions
/usr/lib/firefox-addons/extensions/langpack-fr@firefox-3.0.ubuntu.com
/usr/lib/firefox-addons/extensions/langpack-fr@firefox-3.0.ubuntu.com/chrome.manifest
/usr/lib/firefox-addons/extensions/langpack-fr@firefox-3.0.ubuntu.com/install.rdf
/usr/lib/firefox-addons/extensions/langpack-fr@firefox-3.0.ubuntu.com/chrome
/usr/lib/firefox-addons/extensions/langpack-fr@firefox-3.0.ubuntu.com/chrome/fr.jar
/usr/lib/xulrunner-addons
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions/langpack-fr@xulrunner-1.9.ubuntu.com
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions/langpack-fr@xulrunner-1.9.ubuntu.com/chrome.manifest
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions/langpack-fr@xulrunner-1.9.ubuntu.com/install.rdf
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions/langpack-fr@xulrunner-1.9.ubuntu.com/chrome
/usr/lib/xulrunner-addons/extensions/langpack-fr@xulrunner-1.9.ubuntu.com/chrome/fr.jar

Quoi de neuf dans le dépot « hardy proposed » ?

Ce dépot est celui qui sert à tester les nouvelles versions de logiciels avant leur « validation » et leur mise à disposition dans le dépot « updates ».

En dehors des mises à jour de logiciels de « bas niveau » (comme le noyau ou des pilotes), il y a des logiciels « utilisateurs lambda » qui sont en version de tests. Entre autre, OpenOffice.org en version 2.4.1rc2 et la version rc1 (donc un brin obsolète !) de Firefox 3. Captures d’écran à l’appui :

OpenOffice 2.4.1rc2 dans Hardy Proposed

Firefox 3.0rc1 dans Hardy Proposed

Versions qui seront – avec un peu de chance – celle de la version 8.04.1 LTS, premier « service pack » – pour prendre un parallèle à la Microsoft – pour Ubuntu Hardy qui doit sortir en juillet.

Gnome 2.22.1 est officiellement disponible sur Ubuntu Hardy Heron :)

Ce matin, j’ai eu droit à un paquet de mises à jour lors de l’application de l’habituel duo de commande : sudo apt-get update ; sudo apt-get upgrade, dont certains concernaient des paquets comme gnome-panel.

Et après le redémarrage rendu nécessaire par l’arrivée d’un nouveau noyau (le 2.6.24-15.27), j’ai pu voir que j’avais en effet la possibilité d’utiliser Gnome 2.22.1 :

Gnome 2.22.1 sous Ubuntu Hardy Heron AMD64.

Et avec l’excellente nouvelle que j’ai pu lire sur le blog de Ploum concernant l’excellent petit jeu Gweled, je peux dire que la journée a bien commencée, même si j’ai remarqué une chose étrange : je n’ai plus de connexion wifi si la partie « ligne téléphonique » de ma LiveBox est « tombée »…

Relation de cause à effet ? Aussi, dans le paquet de mise à jour de ce matin : Pidgin 2.4.1 et une nouvelle version de Liferea.

24 heures sous Ubuntu Hardy Heron.

Cela fait un peu plus de 24 heures que j’ai migré mon PC portable sous Ubuntu Hardy Heron. Il s’agit d’un Acer 5520 :

  • AMD Athlon64 X2 K55 (de 800 Mhz à 1800 Mhz en fonction des besoins)
  • 2 Go dont 256 mangés par le circuit graphique Nvidia GeForce 7000M
  • 120 Go de disque dur.
  • Circuit Atheros 5007eg pour le wifi
  • Graveur DVD
  • Ecran 15.4″ en WXGA (1280×800)
  • WebCam Acer Crystal Eye

Après avoir récupéré l’image « live » d’une version « nocturne » récente (celle du 6 avril 2008) en version AMD64, j’ai pu constaté, modulo la résolution écran et le circuit wifi que tout était supporté, même la webcam 🙂

J’ai donc sauté le pas, et j’ai lancé l’installation en utilisant le port ethernet pour pouvoir récupérer les premières mises à jour, et aussi me permettre de récupérer les paquets pour me connecter en Wifi, même si la connexion en utilisant ndiswrapper n’est pas toujours trop reposante pour le système nerveux.

J’ai préféré la distribution en 64 bits pour un seul point : pourquoi utiliser une distribution 32 bits alors que je pourrais utiliser une version 64 bits sur mon PC ? Le seul point vraiment laxatif étant la connexion wifi, mais on peut toujours se dépanner avec la connexion filaire, même si ce n’est qu’un pis-aller.

Bref, après l’installation, j’ai pu profiter d’une distribution avec un noyau 2.6.24, de Gnome 2.22.0 (en attendant la version 2.22.1 qui doit sortir aujourd’hui). Avant de configurer ma connexion wifi, j’avais besoin d’avoir la bonne résolution d’écran, car après l’installation, la résolution était bloqué en 800×600, un brin inconfortable, surtout quand on peut avoir du 1280×800 en résolution maximale !

Après avoir installé les pilotes propriétaires pour mon circuit Nvidia (opération se limitant à ouvrir l’outil « Pilotes de périphériques » et à demander l’activation du pilote nvidia), j’ai été après un redémarrage en 1280×800 sans rien demander. J’ai juste du installer l’outil Compiz-Config Settings Manager pour définir les options de Compiz qui m’intéressait.

La configuration de la connexion wifi a été paradoxalement plus simple que je le pensais. Après avoir désactivé le module « ath_pci » dans l’outil « Pilotes de périphériques », j’ai ensuite suivi le tutoriel concernant ndiswrapper.

Le gestionnaire de pilotes propriétaires sousUbuntu Hardy heron

La connexion a été ensuite assez « rapide ». Le seul problème est que j’ai du bataillé pour que la connexion ne se fasse pas sur la borne wifi en libre accès d’un hôtel près de chez moi :/

Coté logiciel, on dit souvent que le 64bits est une vraie galère… Rien de plus faux avec cette version d’Ubuntu. Pour mon utilisation, l’implémentation libre fonctionnelle swfdec 0.6 convient très bien pour les sites de vidéos en ligne. Contrairement à l’usine à gaz qu’est Gnash.

Enfin, en ce qui concerne Java, rien ne vaut le greffon IcedTea qui permet d’avoir enfin un Java potable en 64 bits.

Le greffon IcedTea sous Epiphany 2.22.0

Maintenant, il faudra voir avec le temps ce que vaudra au final cette version LTS de la distribution Ubuntu. Quoique j’ai une politique « stricte » envers les mises à jour : ne pas les faire sans avoir un minimum de retour jusqu’à la sortie de la version finale, d’ici 3 grosses semaines 😉

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer