Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 47 : la purge des sitcoms AB production (1989-1997)

Dans l’épisode 46 de la série des « mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970 », je parlais de la première sitcom française, « Maguy ».

5 ans plus tard, dans les années 1990-1991, les premières sitcom d’AB Productions – qui produisait aussi sauf erreur de ma part le Club Dorothée – arrivent. Que ce soit « Salut les Musclés » (1989-1994) ou « Premiers Baisers » (1991-1995), ou encore le cultissime « Hélène et les garçons » (1992-1994), les sitcoms AB pullulent.

Liste non exaustive ?

  • « Le miel et les abeilles » avec Désiré Bastaraud (Giant Coocoo) qui a été un acteur de films pour adultes
  • « Les (nouvelles) filles d’à côté »
  • « La croisière Foll’Amour »
  • « La philo selon Philippe »
  • « Pour être libre » avec les « 2Be3 », groupe iconique de l’époque des boys band.

Il doit en manquer pas mal, vu que les séries en question étaient produites à la chaîne. Cependant se dire que la série la plus connue n’a connue que 3 saisons, ça fait bizarre. Et soyez honnêtes… Pour les personnes ayant connu cette période, cela ne vous est jamais arrivé de tomber sur un épisode par hasard ?

J’ai bien ma petite réponse, mais je la garde par devers moi 🙂

5 réflexions sur « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 47 : la purge des sitcoms AB production (1989-1997) »

  1. Par hasard ? Non, ma mère était accro à ces horreurs. À chaque passage dans le salon à l’heure de ces cauchemars intellectuels filmés, je devais garder mon calme en attendant de pouvoir m’enfuir. Ce n’était pas le degré zéro de la comédie, c’était plutôt vers moins l’infini et au-delà (avec AB Productions, c’était possible…).

    Peut-être était-ce destiné à préparer les cerveaux pour la deuxième vague d’horreurs qui est arrivée quelques années plus tard avec Loft Story et consorts…

  2. Frédéric Molas, notre « Joueur du Grenier », avait sorti une vidéo sur le même sujet, où il révélait que toutes ces séries étaient plus ou moins liées entre elles.
    Mais cette époque n’est pas encore finie, puisqu’Azoulay a aussi pondu « Les vacances de l’amour », la suite d’« Hélène et les garçons », qui a quand même duré de 1996 à 2007, soit 12 bonnes années… Mais ça ne s’arrête pas là, car nous avons aussi la suite de la suite d’« Hélène… », à savoir : « Les mystères de l’amour », qui dure depuis 2011… et est toujours en cours !

    Perso, je regardais pas trop ces séries, puisqu’elles étaient diffusées principalement le mercredi après-midi ou en fin de matinée (si ma mémoire est encore bonne), après le créneau des animes ; et c’était évidemment plutôt celui-là qui m’intéressait.

  3. Bonjour,

    « Pour les personnes ayant connu cette période, cela ne vous est jamais arrivé de tomber sur un épisode par hasard ? »

    A l’époque, je regardais premiers baisers (j’en étais même fan !!!!, oui mais j’avais 10 ans à l’époque) . Je ne tombais pas dessus « par hasard ».
    Mais il y quelques temps, je suis retombé sur un épisode (pour le coup, par hasard). Je ne sais plus ni où, ni quand et surtout ni comment, mais là, aaaaaahhhhhhhhhh !!!!!!!!!! Quelle horreur ! Rien n’est à garder : ni le scénario, ni le jeu des acteurs, ni la réalisation ne sauve un tant soit peu la série. Je n’ai même pas ressenti une once de nostalgie. Tout juste me suis-je dit : Ca confirme bien qu’on est vraiment con-con (pour être gentil) à 10 ans !

    Après je comprends que pour toi, Fred, 15 ans au moment de la diffusion de ces sitcoms, ça devait être une sacrée plaie !
    Moi, à 15 ans, j’avais d’autres séries bien plus intelligentes, rebelles et culturelles : Hartley, Coeurs à vif par exemple ! (On ne se moque pas, s’il vous plait !!!).

    A +.

  4. Pour les nostalgiques allez voir du coté de pluto.tv

    A cette époque la France était le premier exportateur de programme TV au monde! (ce n’est pas une connerie) raison le prix bien sur.

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer