Depuis 16 ans sous Linux, j’ai du mal à utiliser MS-Windows.

Un des premier billets consacré à du mono-démarrage linuxien remonte à l’année 2006. Fin mai, où je publiais un article depuis une Ubuntu et après une expérience non concluente envers l’utilisation de l’OpenSuSE de l’époque en dur.

Bref, à un gros trimestre près au moment où je rédige cet article, cela fait 16 ans que je n’ai plus fait démarrer le moindre ordinateur type PC avec le MS-Windows correspondant. Sur le plan pratique, depuis septembre 2011, je n’ai plus toucher techniquement à un PC sous MS-Windows. Les quelques rares connaissances que j’ai sont désormais soit sous Mac, soit avec une distribution GNU/Linux installée par mes soins.

2011 ? À l’époque, MS-Windows 7 entame sa deuxième année commerciale, ignorant que sa durée de vie serait prolongée jusqu’à 2020 à cause des catastrophiques MS-Windows 8.x et leur ergonomie à la ramasse.

Quand j’ai besoin d’un MS-Windows, je prends 95% du temps un MS-Windows 7. Pas MS-Windows 10 ou 10.5 pardon, je voulais dire MS-Windows 11.

Pourquoi ? Moins lourd, moins d’options dans tous les sens. Pas de Cortana, pas de navigateur qui se résume à une surcouche maison à Chromium tout comme Brave, Opera, Vivaldi, bref, tout ce qui n’est pas Mozilla Firefox, ou des forks à la c.. comme PaleMoon ou encore Waterfox.

En fouillant dans mes signets, j’ai retrouvé un vieil article du blog Slowbrain de 2016 : « Je ne sais plus utiliser Windows ».

Même si le texte date de 2016, je m’y suis un peu retrouvé. Je dois dire que si je dois dépanner un MS-Windows 10/11, il m’est primordial de me tenir au goût du jour. Car je suis tellement habitué à un OS logique, où les véroles sont rarissimes – quoiqu’avec la montée en puissance des paquets universels, on ne sait jamais ! – et où il n’y a pas 15 options pour la même fonctionnalité. Quoiqu’avec KDE ou Enlightenment, on est parfois noyé sous les choix 🙂

Je sais de moins en moins utiliser MS-Windows, car je n’en ai quasiment aucune utilité, sauf pour générer certaines clés USB démarrables qui ne peuvent être créées que sous MS-Windows.

Pour 98% de mes besoins, la distribution GNU/Linux que j’utilise depuis 2009 au quotidien me convient largement. N’étant pas joueur de titres récents style AAA, je n’ai aucun besoin d’un double-démarrage MS-Windows et distribution GNU/Linux. Les 2% restants passant très bien via la virtualisation sous VirtualBox ou Qemu.

L’informatique est désormais un outil pour moi, et non plus un jouet pour expérimenter à longueur de journée.

Je poserai donc la question aux quelques linuxien(ne)s qui suivent mon blog : savez-vous encore utiliser ou dépanner un MS-Windows

25 réflexions sur « Depuis 16 ans sous Linux, j’ai du mal à utiliser MS-Windows. »

  1. Oui au travail !

    Pour le reste avec gestion d’une association, bureautique perso au sens large du terme, musique… tout passe sous linux (calculate) depuis… longtemps.

    Et j’oubliais : gestion Mac / Ipad pour ma femme et ma fille.

    Ensuite pour être honnête :
    question jeux : PS 4 & Switch,
    gestion montre connectée via Android,
    centre multimédia : par flemme j’ai investi 60 balles dans une box AndroidTV et j’ai rajouté Kodi dessus pour jouer la musique et les films installés sur mon Nas (Qnap) je n’ai pas eu le courage d’en monter un avec un vieux PC de récup.

  2. Windows?
    Pas le choix côté utilisation, c’est imposé sur le PC du boulot. Mais ça se limite à la suite Office et à SAP, tout le reste est verrouillé par le SI.
    Désormais je laisse le fiston se débrouiller avec son propre PC (qu’il utilise pour jouer en dehors de son travail scolaire) – de toute façon depuis que j’ai une Manjaro KDE sur ma propre machine j’ai du mal à m’y retrouver dans le b…azar qu’est Windows.

  3. Salut à toi.
    Ma réponse à ta question sera…. Oui
    Je suis revenu sous linux (Arch) il y a a peine 3 mois, et avant 8 ans MacOs (Hackintosh), et j’ai toujours eu une ou des machines virtuel sous Windows.
    Comme pour toi, utilisation de certains logiciels spécifique Windows et surtout, rester à jour dans mes connaissances.
    Bonne continuation dans ce que tu fais.

  4. Wouh dur 🙂
    J’étais en stage en visio avant juillet, je n’avais juste pas le choix que de l’utiliser à cause des outils ms et autres .exe. Heureux que ce soit terminé !
    Depuis je l’ai redémarré deux fois, dont une parce qu’on m’a envoyé un .skp. Windows se met à jour d’emblée, sans qu’il ne soit possible de rien y faire, pendant ce temps tout est bloqué, lent, toutes les machines du réseau quasiment hors-réseau (ma connexion est faible). C’est le popup qui rappelle qu’il faut créer un compte Microsoft, c’est des bidouilles impossibles à exécuter… et quand enfin le travail est terminé et que l’on pense enfin repasser sous un OS digne de ce nom c’est encore l’installation des paquets de mise à jour et il faut attendre !
    Sérieux non perso je ne sais plus faire !

  5. Hello. Je saurais sans doute encore en dépanner un car avec internet tu trouves une solution à tous les problèmes, mais dans les faits cela ne m’intéresse même pas. Si vraiment je devais dépanner quelqu’un je me contenterais d’une restauration vite fait bien ou mal fait. Quand je dois evoyer un mail au boulot sous Windows je suis complètement paumé.

  6. Mon dernier Windows à la maison c’était XP, mais je dois avouer que je me suis fait une petite installation de W10 sur un portable en dual boot (depuis 1 mois) mais que j’en ai chié pour dépanner un collègue dont l’imprimante c’était mis en pause (quel bazar pour aller décocher un truc sous Windows).
    Notre bibliothèque communale possède 2 pc mais j’en ai converti un sous Debian pour le public mais dont personne se sert 😉
    A pluche.

  7. Pour ma petite histoire, j’ai eu mon 1er pc en 1997 accompagné de win95. J’ai découvert Linux et Unix en 1999. j’ai cessé le dualboot en 2003 et j’y suis revenu en 2006 à cause des jeux. Et jusqu’à récemment, je suis revenu en Linux only.
    Sur le plan perso, je faisais 2 à 5 % du temps sous windows, le reste sous linux.
    Le PC de madame étant sous windows, comme la majorité des collègues, j’ai donc gardé une « expertise » windows pour dépanner/installer. Le truc positif avec cet OS c’est que malgré ces soit soi-disantes révolutions, il garde beaucoup de choses qui datent de winXP et antérieur. Donc on arrive a se repérer. Après, oui, je trouve que c’est une bouse, toujours plus lourde, toujours agrémentée de truc toujours inutiles.
    Si Microsoft était capable de servir un système le plus basique possible où tout le reste est optionnel, je pourrais reconsidérer la question.

  8. Yep, bah chemin inverse, j’ai réappris Windows (obligé pour le taf)
    1/ ça a bien évolué; même si je ne sais toujours pas ce qu’il fait dans mon dos ( Ne serait ce que les 3,5 Go de ram qu’il pompe au repos, alors que sur du Nunux, ce sera du 1 Go maxi . En dual boot sur un portable)
    2/ 11 est une bonne surprise au niveau rapidité, à l’instant -t.
    3/ J’ai quand même passer quelques mois à le reprendre en main, c’est tellement incohérent pour un utilisateur Linux. L’inverse étant valide pour un « expert » Windows.
    4/ Il tourne beaucoup moins depuis quelques semaines.. Mais je le garde pour me tenir à jour. A propos de mises à jour, je trouve qu’il y a beaucoup d’améliorations sur la rapidité d’application de ces dernières au reboot (en attendant que Microsoft les coupe pour matériel non-compatibles)
    Je reste définitivement Linux pour l’utilisation quotidienne et personnelle

  9. Ma réponse est oui !
    Je n’ai pas le choix sinon je ferme boutique 😏
    Même si je vends et j’installe avec des systèmes libres.
    Sinon en dehors boulot, 100% systèmes libres depuis de nombreuses années.

  10. Dépanner un Windows ? Je t’ai raconté la fois où j’ai réussi à aider quelqu’un sur HFR à récupérer des fichiers effacés avec TestDisk, alors que je n’ai jamais touché à ce logiciel (et toujours pas à ce jour) ? Ou à réparer le MBR du PC d’un pote (en intervenant dessus, cette fois) alors que je n’avais jamais pratiqué les commandes bootrec ? Dans les deux cas, ça avait réussi.

    Bon, pour revenir au sujet : je m’efforce de redémarrer une fois par semaine le Windows 10 installé sur le disque dur d’origine de mon PC portable, justement pour ne pas perdre la main (et aussi le garder à jour, parce que oui, JulesBalarate dit vrai pour ce qui est des MAJ qui n’en finissent pas, et W10 te fait bien payer le fait de ne le démarrer que trop peu souvent). Pour le reste, ne pouvant faire tourner de Windows 11 sur mes machines trop anciennes pour lui (2009… mais c’est pas grave : je suis très bien sous Arch), je suis l’actualité pour voir les évolutions. Mais bon, depuis Vista, Windows conserve la même base technique, donc ce qui était valable pour lui restera aussi valable pour les actuels.

  11. « savez-vous encore utiliser ou dépanner un MS-Windows »
    En voilà une bonne question . Pour les rares fois ou cela m’arrive je m’en sort mais j’avoue y aller à reculons par manque de pratique (mais c’est comme le vélo cela ne s’oublie pas).
    Depuis que j’ai pris ma retraite je n’assure plus d’intervention en clientèle, donc je ne suis plus motivé pour faire une veille technologique applications/systèmes. Et maintenant je suis très peu sollicité par mon entourage puisque j’ai lourdement fait savoir que je n’utilise plus W$ mais une distribution GNU/Linux.
    Un premier mensonge car le PC maison est en dual boot pour les jeux de madame et seulement mon portable sous GNU/Linux. Le deuxième mensonge c’est que par un petit reste de déformation professionnelle et/ou de curiosité naturelle je garde un œil (de loin) chez les windowsiens.
    Pour résumer la réponse est simple, avec mon utilisation de GNU/Linux à 99% de mon temps je suis maintenant moins à l’aise sur W$ (en dehors des applications de base bien sur).

  12. Windows, oui, pas trop le choix, malgré mes bientôt 17 ans de mono-boot Linux. On vit dans un monde qui, en dehors du serveur, ne vit que de Windows ou de Mac donc, une fois sorti de ma bulle Linux, il faut que je sache m’en sortir, sans compter que ma compagne a un portable sous Windows pour le boulot et que quelques rares tâches nécessitent Windows, faute d’alternative crédible.

    En outre, comme j’ai l’esprit curieux, à chaque nouveau Windows, j’installe et je fouille. Ça satisfait ma curiosité et ça me permet de ne pas être trop rouillé les jours où Windows devient une nécessité. Et puis, comme dit Trit’, ça fait des années que d’une version à l’autre, il n’y a plus de vraie révolution autre que cosmétique, alors l’adaptation, au final…

  13. Pareillement pour le travail. Mais, depuis quelques années, je ne me casse plus la tête : formatage et réinstallation.

    Et aussi, GNU-Linux sur mes machines.

  14. Salut le monde
    (mode troll): Windows quoi??? cela existe toujours ce truc???,oula cela fait bien longtemps que j’ai laissé ce machin dans la naphtaline, je pense que je pourrais sans doute mis replonger sans risque, mais cela ne m’intéresse absolument pas, de plus comme il existe justement des consoles pour jouer , à par ma WII que je cracker(oups fallait pas le dire) bref, je joue très peux, donc windaube(oups, pas bien non plus, désolé) bref, je le laisse pour ce qu’il est ,une grosse, d……… (mais je n’ai rien dit : ]] ) finit troll!!!!!

  15. Au boulot, je suis bien obligé d’utiliser W10… mais pas question de « réparer » quoi que ce soit. Les machines sont archi verrouillées. Et on arrive à des situations cocasses du genre, brancher le cable ethernet sur la prise du PC au lieu du Hub qu’on nous a attribué rend la connexion inactive (ben ouais c’est bloqué par le proxy, problement un flitrage par adresse mac…).

    Ceci étant écrit, depuis plus de 12ans, je n’utilise que Linux à la maison (Mint en principal) et je dois dire que je suis devenu très incompétent quand il s’agit de débloquer une situation sur un des PC de mes enfants (W10 pour le jeux… ou imposé pour l’éducation nationale). Et je n’ai plus envie de faire l’effort de passer des heures pour un problème trivial.

    Petite remarque: cette semaine mon ainé en terminale m’assaille de SMS, enervé, pour me dire qu’un de ses profs (matère scientifique) le gonfle (normal) et qu’en plus l’a enervé en disant que Windwos c’est génial et Linux c’est de la merde (je cite). Comme son PC est sous Linux (Mint aussi) et depuis ses 6 ans, je l’avais mis deavnt un PC sous Xubuntu d’abord puis Mint plus tard.

    Bref on en est rendu là.
    A+

  16. Utilisateur Linux depuis 1996 j’ai utilisé windows pour mon boulot ArchiCad oblige. Depuis 2005 avec ArchLinux sans problème et je ne suis pas informaticien. Comme je suis depuis 7 ans à la retraite windows pour moi c’est fini et les autres distros Linux aussi d’ailleurs.

  17. Salut Fred,

    J’utilise du Linux depuis Mandrake. J’ai migré ensuite vers Debian avec une phase Mac-Mini 1ere gen. sur une courte période. Finalement je suis maintenant sous Archlinux depuis quelques années en mono boot bien évidement. 🙂

    J’utilise Archlinux pour mon travail ( Cybersécurité) avec cette distro je peux tout faire.

    Windows, comme beaucoup, je l’utilise par obligation lorsque je suis chez mes clients, car contractuellement parlant je suis obligé d’arriver chez le client avec un Windaube!

    A+

  18. Salut,

    De mon coté j’utilise Windows 10 au boulot et sur le plan personnel Mac OS et Fedora.

    C’est un peu con il y a quelques jours sur PowerShell j’ai utilisé la commande netstat et je voulais faire une recherche du résultat avec GREP sauf que la command n’existe pas sur Windows… On va dire que mon utilisation de Windows se limitera à une utilisation basique en graphique.

    1. Salut, c’est ballot effectivement car en powershell le cmdlet Select-String correspond à la commande grep. Si tu veux retrouver l’usage de grep, il suffit de créer un alias : New-Alias -Name grep -Value Select-String. Et le tour est jouer, seulement valable sous powershell, pas avec cmd. 😉

  19. Perso, retour windows pour moi à 99% du temps.
    Avec le rgb partout, j’ai besoin de pouvoir les contrôler pour les couper. Ce qui n’est pas le cas avec openrgb. Il ne reconnait pas tout.
    Puis j’ai un streamdeck. Je peux l’utiliser sous linux, mais ce n’est encore que des débuts pour streamdeck-ui.
    Ce qui ma saoule énormément, c’est de ne pas pouvoir scanner de mon imprimante vers mon pc lorsque je suis sous linux. Lorsqu’on à 15 pages à scanner, croyez-moi, faire 15 aller/retour c’est relou.
    Je ne peux pas non plus bien contrôler la ventilation du boitier sous linux, ce qui rend le pc plus bruyant sous linux.
    Côté audio, les harmoniques sont trop graves sous linux (quel que soit la carte mère).
    Côté casque audio, j’ai un casque sans fil. A l’époque il n’y avait que HeadsetControl qui n’avait pas encore d’icône de status dans le systray pour connaître l’état de la batterie.

    Etant en multiscreen sous kde, les tableaux de bords ne peuvent êtres configurés que séparément ce qui provoque des incohérences et des bugs.

    J’ai connu bien plus de régressions de KDE lors des updates que sous windows.

    Je suis sous windows 11 depuis 3 mois et j’en suis extrêmement satisfait.
    Microsoft a quand même réalisé un sacré travaille de fond afin que les constructeurs fournissent des drivers de qualités (on se rappellera que MS avait quand même unsigné des drivers Intel pour forcer la main d’Intel à fournir des drivers propre).

    Ensuite, personnellement, je suis comme Fred, j’en ai marre d’avoir des connards du libre toujours en ambuscade pour nous expliquer comment utiliser le libre par ce que selon leur vision, nous sommes des satanistes si nous n’utilisons pas que du libre.
    Il y a trop de personnes dans le libre qui se posent en donneurs de leçons et qui en oublie la liberté des autres à faire comment ils veulent.

  20. Oui bien entendu j’utilise encore Windows, que je sais utiliser parfaitement.
    J’ai depuis toujours la volonté de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Surtout qu’au quotidien ça fait un bail que Linux ne me fait plus rêver du tout.
    Et je le ferais tant que mes PC disposeront d’un Windows 10 soutenu, vu qu’ils ne sont pas compatibles W11…
    Par la suite, ce sera du 100 % Linux sauf si mon matériel me lâche et que je rachète un truc neuf avec du W11 préinstallé. Mais j’ai encore le temps d’y penser vu que ce sera en 2025 lol

  21. Bonjour,
    dépanner Windows ? j’ai toujours réinstallé quand j’étais en dual-boot avec Debian. Puis j’ai laissé tomber pour rester en mono avec Debian.
    J’ai un pc HP de 2011 avec Windows 7 pro dessus pour dépanner en cas d’urgence.
    Sinon au quotidien, avec une faible connexion et du vieux matériel je reste sous linux, mais tout est question de besoins et d’habitudes.
    Mais linux réserve parfois des surprises… Je viens d’acheter, neuf, un pc portable HP 17 pouces sous Windows 10, compatible Windows 11. Je vire Windows, j’installe Debian 11 et je n’ai pas de wifi ! – carte Realtek non reconnue – pilote rtl8821ce inconnu dans les dépôts officiels. Heureusement le bug est connu et je trouve la solution sur un site d’entraide consacré à Debian.
    Et ce matériel est très loin d’être sophistiqué. Bien sûr tout marchait bien sous Windows. J’imagine que d’autres anecdotes de ce genre ont été rapportées à l’avantage du système Windows ?

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer