Ah, la légende du formatage faisant perdre de la place sur un disque dur !

Mettons à mort cette légende urbaine. Une question sur le site Yahoo Q/R concernant la différence de capacité annoncée pour un disque dur m’a fait émettre cette réponse :

Le problème vient d’une définition. L’ordinateur est la machine la plus c*nne de la création. Il ne sait manipuler que deux valeurs : 0 & 1. Donc, contrairement à l’humain qui compte en base 10 (0 à 9), l’ordinateur compte en base 2.

De l’unité de base, octet, on en déduit :

Le Kilo-Octet : 2^10 octets = 1024 octets.
Le Méga-Octet : 2^10 Ko = 1 048 576 octets
Le Giga-Octet : 2^10 Mo = 1 073 741 824 octets.

Jusqu’en 1998, on parlait des mesures ainsi, jusqu’à l’invention d’appellation spécifique.

Hors, Giga signifie 1 milliard pour l’humain. Tu as une différence de 7,374% entre le Giga humain et le Giga informatique.

(500 * 7,374) / 100 = 36,87… Donc, la différence que tu observes entre ta taille « commerciale » et la taille réellement exploitable du disque dur. Le formatage n’enlève pas le moindre octet à la taille de support.

Et pour info : 500 milliards d’octets (taille commerciale) divisée par le taille informatique du GigaOctet à savoir 1 073 741 824, cela donne :

500 000 000 000 / 1 073 741 824 = 465,661287308

Donc, la preuve est faite : aucun octet n’est perdu par le formatage.

En effet, en 1998, il a été décidé que l’on parlerait d’unité spécifique, les KiO (pour KibiOctet), MiO (pour MibiOctet), GiO (pour GibiOctet)… Mais faire disparaitre plusieurs décennies d’habitude d’appellation… Bon courage ! 🙂

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer