Vieux geek, épisode 49 : 1999-2005, l’épopée du WAP… et de l’I-Mode.

De nos jours, avoir une connexion internet dans nos téléphones portables et afficher des sites dans une version adaptée est chose courante. Sans oublier qu’elle est moins onéreuse depuis l’arrivée du troublion Free en 2012 et la fin d’une entente entre les trois requins opérateurs historiques.

Cependant, même si l’internet sur téléphone portable n’a commencé à être viable qu’avec la généralisation de la 3G dans ses différentes appellations et évolutions à partir de 2006-2007, il y a eu une période où l’internet sur téléphone mobile faisait ses premiers pas. Ce fut la grande époque du WAP et de son concurrent.

WAP ? C’est l’acronyme pour Wireless Application Protocol. En gros, une version spécifique du HTML pour s’afficher sur des écrans qui dépassait rarement les 3 pouces de diagonale, le tout en mode texte ou à peine amélioré.

En gros, cela permettait d’avoir un coup de nostalgie pour retrouver un internet aussi lent que celui des années 1996-1999, mais sur un téléphone portable. Plus un gadget qu’une fonctionnalité utilisable.

Comme d’habitude, quand une nouvelle fonctionnalité apparait, il y a deux ou trois normes qui se concurrencent pour obtenir être le standard dans le domaine. Il y a eu la guerre sanglante de la VHS de JVC contre le format Betamax de Sony. Ou plus près de nous le combat HD-DVD contre BluRay. Ce fut aussi le cas à l’époque avec l’I-Mode qui comme le WAP voulait proposer l’internet sur les téléphones portables.

Les deux technologies demandaient de développer des versions spécifiques des sites. Au lieu d’avoir un site à développer, il y avait besoin de trois versions… Cool 🙁

De mémoire, et vous me corrigerez si je me trompe, seul Bouygues Telecom en France, entre 2002 et 2012, a proposé cette technologie développé par NTT DoCoMo au Japon. Mais il faut dire que c’était la croix et la bannière pour utiliser soit le WAP soit l’I-Mode. En faisant des recherches pour cet article de 2003, je suis tombé sur un vieil article de 01Net sur le WAP.

Heureusement, avec la démocratisation de la 3G (et de ses versions améliorées), puis plus récémment de la 4G, le WAP est retourné dans les oubliettes de l’histoire. Je me demande quelle serait la réaction des jeunes actuellement si on leur mettait un téléphone à touche de l’époque – c’est à dire avant le premier iPhone pour mettre un point de départ précis – avec une connexion WAP pour aller sur internet.

Je pense qu’il faudrait prendre ses jambes à son cou, et battre Usain Bolt au 100 mètres 🙂

9 réflexions sur « Vieux geek, épisode 49 : 1999-2005, l’épopée du WAP… et de l’I-Mode. »

  1. L’Iphone? Tu oublies les nokia série 9 tout de même où l’arrivée du tactile sur pda et featurephone. L’Iphone à fait une synthèse d’invention des autres, comme souvent chez jobs,… Toujours diront certains.

    1. Pour l’iPhone, je pensais surtout à l’arrivée des smartphones tel qu’on les connait de nos jours : écran tactile, vrai navigateur internet, etc… En gros, vers 2007-2008.

      C’est vrai qu’il y a eu une synthèse, mais pour nombre de personnes, c’est la date des premiers smartphones dignes de ce nom, ce qui n’est pas complètement faux 😀

      1. Il y a une chose que l’iphone a vraiment amené : Le multitouch ! Les téléphones tactiles de l’époque n’avaient pas cette fonction, pas même le Nokia Nseries sous symbian.
        Par contre on peut rigoler avec la réapparition du stylet, introduit sur les PDA Palm. Et dire qu’il y en a qui sont resté au Blackberry avec son gros clavier depuis tout ce temps

        1. oui, certains sont restés au Blackberry :
          – ne pas faire le choix d’un monopole comme Samsung ou Google
          – ne pas donner sa vie privée à une boite étasunienne (Google ou Apple)
          – profiter d’un bon clavier physique (ou d’un bon clavier virtuel) pour taper plus de 5 lignes pour écrire un article de blog :p

          1. Toute communication d’un BB passe par les serveurs de RIM au Canada : SMS mais aussi le Net.
            Ne pas donner sa vie à Google ou Apple mais la donner à RIM… un choix… étonnant.

  2. Je ne connais pas cette technologie , mais je crois qu’il y’en a une qui date d’avant le Wap , sur un trés vieux Siemens de l’époque des 3310 ou l’écran était monochrome sans couleur il y’avait un onglet Internet , j’avais contacté mon opérateur a l’époque (2005-2006) pour savoir si je pouvais me connecter avec ce téléphone ils m’avaient répondu qu’il n’était pas supporté , du coup je n’ai jamais su si cette option fonctionnait ou pas et quel était la technologie qu’utilisait ce téléphone pour se connecter

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer