3 mois sous Archlinux… Et une migration vers KDE 4.3…

Depuis plus de 3 mois maintenant, j’utilise ArchLinux. Il y a une dizaine de jours environ, je testais par curiosité KDE 4.3rc3 qui venait juste d’être annoncé dans une machine virtuelle Kvm. Et j’avoue que cela a été le choc.

J’avais déjà été impressionné par la qualité de la version Rc1 de KDE 4.3. Pour tout dire, j’ai eu un coup de coeur pour cette version de KDE 4, qui est pour moi, l’une des premières vraiment utilisable. K3b et Amarok sont enfin disponible en version native KDE 4.x, et c’est bien.

KDE 4.3rc3 avec le fond "plage" sous Archlinux 64 bits

La transition a été pour moi l’occasion d’enlever certains logiciels :

  • Compiz (car les décorations de fenêtres ne s’affichait pas, et les options de compositing de Kwin sont largement suffisante).
  • Tracker, que je n’utilisais quasiment jamais sous Gnome
  • Pulse Audio. Peut-être que quand KDE supportera Pulse Audio, je le remettrais en place.
  • Network Manager au profit du plus léger wicd.

Pour l’installation, j’ai utilisé d’abord le dépot KDE-unstable, puis les méta-paquets, qui permettent une installation plus souple des outils de KDE. En gros, j’ai installé tous les méta-paquets, sauf ceux concernant le développement web et l’accessibilité. Et j’ai autant de place prise que quand j’utilisais Gnome.

Le seul problème, c’est l’intégration de logiciels basé sur gtk (comme Mozilla Firefox) sur le plan graphique. Un logiciel, gtk-qt-engine permet de régler le problème.

A vrai dire, même si les traits de ressemblances avec MS-Windows sont parfois un peu trop important, la place prise est moindre à l’écran. Et j’avoue qu’après deux jours d’adaptation, je me suis senti plus vite à l’aise.

Ce que j’apprécie, c’est que Dolphin a pas mal d’options intégrés, comme la possibilité de « pomper » un CD audio sur le disque dur sans un outil externe.

Recopie et encodage d'un CD dans Dolphin

Konqueror 4.3, le navigateur de KDE s’améliore franchement, surtout au test acid3 : Il arrive à 89 / 100 !

Résultats de Konqueror 4.3 au test Acid3

Pour finir ce court article, j’ai apprécié la baisse du coté « bling bling » de KDE. L’éjection de volume est signalé par un petite coche dans la barre de taches.

Si j’ai été un peu dérouté au début, j’arrive à me demander si KDE 4.3 ne risque pas de convaincre beaucoup d’utilisateurs de Gnome de regarder avec plus d’intérêt le « grand concurrent » des environnements de bureau du logiciel libre.

Pour tout dire, l’orientation prise par la volonté d’utiliser Gnome Shell ne me plaît pas. Enfin, on verra bien si j’utilise encore KDE lors de l’arrivée de KDE 4.4 dans environ 6 mois 😉

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer