« L’héritage des Damnés » : un très bon petit thriller fantastique.

Via le blog d’Agnès, j’ai entendu parler d’Isabelle Rozenn-Mari, auteure indépendante. Ayant pu gagner via le concours qu’elle organise pour l’ouverture de son site un livre, j’ai choisi « L’héritage des Damnés« . C’est un thriller fantastique de haute volée.

Sans vouloir vous spolier le plaisir de lire ce roman d’un peu moins de 300 pages en version papier, je vais vous résumer l’intrigue de départ en quelques lignes.

Irlande, début du 17ième siècle, en 1601 pour être plus précis. L’Angleterre d’Elisabeth 1ière continue la conquête de l’Irlande. Dans une province, de mystérieuses disparitions de jeunes filles font monter la colère des paysans d’un comté. Des rumeurs circulent, parlant de pacte avec le Malin…

C’est via un long prologue que nous somme plongés dans cette histoire…

Pourtant, dès le premier chapitre, nous somme presque 300 ans après, en 1893, dans le Massachussets, dans une ville du nom d’Ashmont. La protagoniste arrive dans ce petit village bien étrange qui semble connaître un étrange destin… Surtout les jeunes filles de ce village.

J’avoue que j’ai adoré ce livre. Cependant, il faut attendre la bonne moitié du livre pour que l’action s’emballe. L’intrigue chauffe lentement, comme un moteur diésel. Oui, je sais l’image n’est pas jolie, mais la montée en puissance m’y a fait penser !

On se laisse emporter par le style de l’auteure qui sait nous effrayer sans tomber dans le trop plein de détail. Je ne vous dévoilerais pas la fin, mais je peux vous dire qu’un retournement intéressant arrive peu avant la fin.

Continuer la lecture de « « L’héritage des Damnés » : un très bon petit thriller fantastique. »

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer