Zenith, partie 3 : une fin assez « déroutante » et franchement conseillée ;)

J’avais parlé de Zenith au moment de la sortie de la première partie, en mars dernier. Je viens de visionner l’ultime partie, et je dois dire que c’est une série qui vaut largement le détour.

Zenith, c’est un « film/série » qui nous fait bondir de l’époque contemporaine en une apocalyptique et dystopique année 2044.

C’est aussi l’histoire d’un dialogue entre Ed Crowley et son fils, Jack, dit « dumb Jack ». Avant de visionner l’ultime partie, je me suis revisionné les deux premières. Et je dois dire que toutes les pièces du puzzle que constitue Zénith s’imbrique parfaitement et déroutera nombre de personnes.

Les deux premiers épisodes ont des sous-titres en français disponible sur addic7ed. Pour le deuxième épisode, j’ai essayé de faire une traduction « potable ».

Donc, si vous comprenez l’anglais, vous pourrez vous régaler avec la fin, sinon, il faudra attendre un peu, et qu’une personne se dédie pour traduire les sous-titres qui seront bientôt disponible.

Je ne dirais rien, je vous laisse le plaisir de découvrir la fin de l’histoire 😉

Zenith, la nouvelle série communautaire ?

Alors que le troisième épisode de Pioneer One est sur le point de sortir (le 28 mars),  après une deuxième épisode assez intéressant (sous titres français disponible à cette adresse, merci à Skritik pour le lien),  une nouvelle mini-série uniquement financée par les fans et proposée via le peer-to-peer est en train de voir le jour : « Zenith ».

Cette série qui mélange le fantastique et un futur digne d’un mélange de 1984 et du « Meilleurs des mondes », nous plonge dans une sorte de dialogue entre un père (vivant dans les années 2010) et son fils, vivant dans un monde en 2044 assez cauchemardesque : les humains ont été modifiés génétiquement pour ne connaître que le bonheur.

Le premier épisode commence avec l’évocation de l’expérience de Milgram. Puis au bout d’une dizaine de minutes, nous arrivons dans le cauchemardesque 2044… Je n’en dit pas plus, je vous laisse découvrir l’épisode.

Et si vous voulez participer à la réalisation du prochain épisode, les dons commencent à 5 dollars, ce qui n’est rien au final, surtout quand on compare avec le budget de certaines séries dont le scénario est aussi long qu’un ticket de métro 😉

Pioneer One : L’aventure continue… Avec un financement sympathique ;)

Pionneer One, c’est une série TV disponible uniquement sur internet, et qui se base sur les protocoles peer-to-peer et la plateforme vodo.net pour exister.

Financée uniquement pas les internautes – on peut donner de 5 à 2000$ pour aider au financement des deux derniers épisodes restants à tourner – elle permet de montrer qu’une autre voie de financement est possible en dehors des circuits classiques de production.

Le deuxième épisode est sorti courant décembre, et j’avoue que je l’ai bien apprécié.

En fin d’année dernière, j’ai acheté un T-Shirt blanc pour aider au financement des derniers épisodes via une boutique en ligne spécialement mise en place. D’ailleurs, dès que mes finances auront récupéré des fêtes de fin d’années, je compte acheter un poster, voire un deuxième T-Shirt car l’ensemble est de qualité :

T Shirt blanc Pioneer One

Même si vous n’achetez rien, jetez au moins un oeil à cette série qui vaut le détour, malgré la petitesse des moyens mis en oeuvre (6000$ pour l’épisode pilote)…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer