La scène rétroludique du Commodore Vic20 est parfois impressionnante.

Dans un article de juillet 2023, je faisais par de mon étonnement face aux titres sortis sur ordinosaures, principalement orienté vers le Commodore 64 qui est devenu un coup de coeur sur le tard, n’ayant pas eu accès à un vrai Commodore 64 durant sa période d’exploitation commerciale.

Le Commodore Vic20 est une plateforme qui me parle un peu moins. Cela n’empêche pas la sortie de titres que l’on pensait théoriquement impossible sur le Commodore Vic20… Ok, il est souvent recommandé d’avoir une extension mémoire de 32 Ko pour les titres dont je vais parler dans cet article.

C’est en découvrant le shoot’em’up « Future Fighter » pour le Commodore Vic20 en configuration par défaut avec sa petite nouveauté de faire perdre des points quand les ennemis atteignent le bas de l’écran, que j’ai pris connaissance des créations de Mika « Misfit » Keränen.

Elles sont assez nombreuses et on doit frôler la bonne vingtaine. Dans le lot, il y a deux titres qui poussent les limites du Commodore Vic20, c’est par ordre chronologique « Pentagorat » (2016) et « Cheese and Onion » (2017) et dont la dernière révision date de 2021.

Le premier est un jeu d’exploration en 3D isométrique comme les mythiques « Knight Lore » ou « Head Over Heels ». Le deuxième est un jeu de plateforme.

J’ai donc décidé d’enregistrer les deux jeux en live, bien qu’étant franchement mauvais dans les deux cas 🙂

Vous avez pu le constater, les limites du Commodore Vic20 sont poussées au maximum. C’est pour cette raison que j’apprécie la scène rétroludique : elle pousse à fond les limites des ordinosaures pour toujours plus nous surprendre.

2 réflexions sur « La scène rétroludique du Commodore Vic20 est parfois impressionnante. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *