Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2016, dixième épisode, novembre 2016.

Après un mois d’octobre dans la bonne moyenne, quel va être le bilan de novembre 2016 ?

Bilan : six projets, tous en vie même si OBRevengeOS est désormais devenu le Zen Installer, dont la dernière mise à jour remonte à mai 2020.. Un des rares mois sans la moindre casse.

12 réflexions sur « Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2016, dixième épisode, novembre 2016. »

      1. désolé pour cet erreur c’est un le projet trident sur la base Void Linux qui arrête
        et non la version Void Linux principal

  1. Hello;

    Bon je vais aller de mon analyse bien objective 😉

    – MXLinux est une blague, juste dans le changelog lire que la distribution nécessite une réinstallation car à trop de nouveautés est une blague; Merde, la base est une Debian, depuis la nuit des temps Debian est connu pour ses sauts de versions à chaud!!!

    J’ai testé, je trouve vraiment rien de bon dessus à part certain de ces tools. Je pige pas l’intérêt qu’on lui porte.

    – Debian GNU/Linux, une perle, saut de version tranquillement tout en étant sur la dite machine pour bosser. C’est tranquille, trop, dernièrement j’ai eu besoin de bouger et j’ai mis deux choses à coté une Sid et une Tumbleweed, car je m’emmerdais sévère…

    – OBRevenge, je ne connais pas et vais de ce pas regarder.

    – Q4OS, j’ai adoré kde3.5, j’ai longtemps été en deuil de voir ce que kde était devenu, surtout l’époque de plasma 4, avec le 5 ça va mieux et revenir sur du 3.5 ça pique les yeux.

    – Devuan, dommage que c’est un fork de rageux, fait par rage, pour des rageux, faire le taff directement chez debian aurait été plus constructif! Dommage, car j’ai testé et ça m’a plu, c’est une Debian sans systemd qui fait ce que debian fait de mieux, se faire oublier…

    – OpenSuSE, ah c’est ma chérie, bon j’ai du mal avec la leap, je la trouve bien mais encore plus vieille que Debian sur certain paquet. Par contre la Tumbleweed est vraiment classe et les instantanées rassurent le vieux con de linuxien que je suis. Dommage que le monde RPM n’est pas capable de s’entendre sur une façon unique de faire leurs SPEC et surtout leurs nominations de paquets, ce qui obligent à réinventer la roue et refaire des SPEC pour chaque distribution (si on veut les faire dans les normes de chacune)…

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer