« La preuve par neuf » de Jérome Dumont… On n’est jamais mieux trahi que par les siens ?

Cela faisait longtemps que je n’avais pas abordé un livre auto-édité, pour une simple et bonne raison : j’en lis de moins en moins par manque de temps et d’envie.

Cependant, il y a des auteur(e)s que j’apprécie et Jérome Dumont en fait partie.

Le neuvième épisode de la série des aventures de Gabriel Rossetti et de son épouse Amanda MacLane nous emmene dans une aventure qui fait penser que « l’on est souvent jamais mieux trahi que par les siens », c’est plutôt vrai…

L’histoire commence mi-décembre. Une journée banale jusqu’à ce que Jacqueline Miremont, une vieille dame de 77 printemps se présente dans le cabinet de notre avocat niçois.

Elle annonce tout de go à Gabriel Rossetti qu’elle veut divorcer après 56 ans de mariage !

Gabriel Rossetti apprend vite que ce divorce est motivé par la volonté d’échapper à la coupe prédatrice de ses enfants bien décidés à la mettre, elle et son époux, sous tutelle.

L’affaire prend une toute autre tournure peu après, et Gabriel Rossetti va devoir faire appel à sa meilleure ennemie dans le métier, Maître Olivia Coste.

Je ne vous en dirai pas plus. J’ai eu un peu de mal à me plonger dans l’histoire, que j’ai trouvé un peu touffue au départ, mais les rebondissements successifs me font rechercher mon sifflet et demander un contrôle anti-dopage pour Jérome Dumont.

L’histoire est bien ficelée, et mon seul regret, c’est l’absence de Martinez, mais comme il est trop occupé à pouponner… Bref 🙂

Un volume un peu moins « bon » que le précédent, mais qui se laisse lire avec plaisir.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer