ForeSight Linux 2.0.3 : tour rapide de la distribution.

La distribution ForeSight Linux est une distribution qui existe aussi bien en x86 qu’en AMD64.

Après avoir récupéré l’image ISO du DVD en AMD64, j’ai lancé une machine virtuelle avec l’équipement habituel : 32 Go de disque, 768 Mo de mémoire vive, un circuit son es1370, et un clavier français.

Donc, dans un terminal :

fred@fred-laptop:~/download$ qemu-img create -f qcow2 for203.img 32G
Formatting 'for203.img', fmt=qcow2, size=33554432 kB
fred@fred-laptop:~/download$ kvm -m 768 -k fr -localtime -hda for203.img -soundhw es1370 -cdrom foresight-2.0.3-x86_64-dvd1.iso -boot d &

A noter qu’en plus de grub, un outil nommé extlinux est proposé pour le démarrage. A noter que c’est Anaconda, un outil développé pour la distribution Fedora qui est utilisé par la ForeSight Linux« >Foresight Linux.

Les programmes de démarrage disponible sous Foresight Linux<br />

Temps annoncé de copie de fichiers d’installation : environ 10 minutes, selon les infos trouvées sur le site. Temps remarqué : 12 minutes. Comme quoi, pour une fois, ce n’est pas de la publicité mensongère 😉

Début de l'installation de Foresight Linux 2.0.3

Et 12 minutes plus tard :

Fin de l'installation, 12 minutes plus tard.

Au premier démarrage, on a droit à une première vérification des mises à jour disponible. Et malgré la jeunesse de la version, 9 mises à jour sont annoncées.

Et étant donné que j’ai eu des légers problèmes pour installer les mises à jour via l’outil graphique, j’ai utiliser la commande sudo conary updateall dans une console.

Coté logiciel, on a droit à du récent : Gnome 2.22.3 et Firefox 3.0 par exemple.

Firefox 3 et Gnome 2.22.3 sous Foresight Linux 2.0.3

Certains outils manquaient à l’appel, comme Gimp, ou encore VLC. J’ai du utiliser l’enrobage PackageKit de l’outil Conary pour les récupérer. A noter qu’OpenOffice.org n’est pas disponible en français par défaut. Ce qui est dommage pour les utilisateurs un brin allergique à l’anglais.

VLC semble par contre introuvable, car non empaqueté ?!

Comme avec ubuntu Linux, il n’y a pas d’accès direct à root. Si on veut y accéder, il faut passer par sudo ou gksu.

Bilan : distribution très à jour, mais dont le système de paquet est d’une lenteur effrayante – même yast ou yum sont plus rapides. Une distribution intéressante, mais il est dommage cependant qu’on ait l’impression d’avoir une distribution mal « fagotée », voire mal équipée à cause de l’absence de Gimp dans l’installation par défaut.

Il est vrai que le format de paquet conary ne semble pas être un avantage énorme au final, vu le manque de certains logiciels.

Au contraire, avoir dès le départ des greffons comme flash est un avantage pour l’utilisateur lambda.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer