Le combat d’arrière garde des marins-pécheurs : baroud d’honneur avant la mise à mort ?

Derrière ce titre volontairement choquant, je voudrais parler de l’autisme (et encore, c’est insulter les victimes d’autisme) des marins-pécheurs.

Leur litre de gasoil à 40 centimes d’euros est une irresponsabilité monstre. Le pétrole – victime actuellement de spéculation – est une matière première qui n’est pas renouvelable, et dont il faudra s’habituer à payer à son vrai prix, très cher.

Le problème est que les marins pécheurs utilisent des moteurs qui sont des gouffres à gasoil : jusqu’à 1000 litres par jour… Je me demande combien consomme un camion de transport routier par jour, tiens.

Le problème est que la profession – qui se suicide médiatiquement – ne veut pas entendre qu’ils sont trop gourmand coté carburant. Soit ils se remettent en question, soit ils meurent.

Mais il est à craindre que l’inertie de la profession face à la peur de se remettre en cause ne risque de les condamner à mort à court terme…

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer