La solitude du « grammar nazi » en herbe…

Je suis loin d’être le « grammar nazi compulsif » que j’ai croqué dans une chronique de mon projet en cours de rédaction (du moins au 26 février 2016) « Allez sans rancune ! ».

Mais par moment, ça me chatouille vraiment le clavier de corriger les textes que je vois sur les forums ou sur mes fils de discussions, que ce soit sur mon compte google+ ou sur mon compte de la framasphère*.

J’ai parfois les yeux qui saignent à force de lire les erreurs de français écrit parmi les plus basiques. Avant que certaines personnes ayant des problèmes pour uriner à la température du corps humain viennent me chercher des poux dans la tête avec une réforme de l’orthographe, réforme non obligatoire mais conseillée dans son application qui date de 1990, après les réformes de 1878 (qui touchait l’application du tréma entre autres) ou celle de 1835 qui donne au français son apparence moderne, comme le pluriel des mots en « -nt » qui deviennent alors « -nts » au lieu de « ns ». Ce qui était plus logique.

Avant qu’on me sorte que seuls les enfants et les jeunes écrivent comme des gorets, j’ai envie de demander aux personnes qui ont connu l’épreuve du certificat d’études comme seul examen vraiment important (en gros, les sexagénaires, septuagénaires, octogénaires, nonagénaires voire centenaires) s’il n’y avait pas à l’époque où ils étaient en classe des élèves qui écrivaient de manière phonétique, laissant la sémantique de côté. Il serait étrange que la réponse soit négative.

Ce qui me fait saigner les yeux ? Confondre « est » et « et » dans une phrase. Devoir lire certaines phrases en phonétique finit par me perdre foi en l’humanité. Autre raison d’hémorragie oculaire ? L’utilisation de l’infinitif du verbe du premier groupe à la place de leur participe passé.

Mais le pire, c’est quand je peux lire des horreurs comme « je veut »… C’est quelle classe de primaire l’apprentissage des conjugaisons des verbes dits du troisième groupe ? Le cours moyen première année, non ?

Je ne prétends pas être parfait, mais merde ! C’est trop dur par moment d’utiliser un outil de conjugaison pour vérifier la graphie d’un verbe ? Trop dur que d’apprendre à orthographier correctement certains mots ?

Quand j’étais plus jeune, je voulais être professeur d’histoire. La vie en a décidé autrement, mais je pense que j’aurais été intraitable en terme de respect des règles grammaticales de base. Cela aurait donné lieu à des notes négatives en comptant un demi point par faute grossière de grammaire ou d’orthographe. Cela m’aurait valu la réputation du casse-burnes de service, mais j’en ai rien à faire.

Je me souviens que les dictées émaillées de fautes s’approchaient du zéro pointé quand j’usais mes fonds de culotte à l’école primaire, au début des années 1980. Un apprentissage dur mais au moins, on arrivait à écrire à peu près correctement en arrivant en sixième. Par la suite… 🙂

J’ai des faiblesses comme tout le monde, mais je considère quand même avoir une orthographe et une grammaire qui ne sont pas trop mauvaises au final.

Une chose est certaine : dans les années qui viennent, les personnes qui exercent la profession d’écrivain public, les relecteurs chez les éditeurs, bref, tous les métiers qui sont plus ou moins liés à l’expression écrite nécessitant une sémantique correcte à la lecture ne manqueront pas de travail.

Je ne m’occupe pas de rectifier les commentaires. Parfois je laisse passer des erreurs qui me feraient saigner les yeux par ailleurs. Pourquoi ? Pour ne pas enfoncer la personne qui écrit parfois de manière phonétique, mais sans s’en rendre compte.

Trop bon, donc trop con ? Peut-être. À vous de décider !

33 réflexions sur « La solitude du « grammar nazi » en herbe… »

  1. Il est mignon, il nous rédige un texte pour moucher les qui font des fautes et son texte est rempli de fautes d’orthographe, de grammaire et quelsues tournures barbares.

    1. Par exemple ? J’ai corrigé 3 fautes d’inattention. Mais j’attends vos remarques, utilisateur d’une IP nord-américaine, ou anglaise (j’ai du mal avec le whois proposé) donc sûrement le passage par un proxy pour « anonymiser » sa connexion.

      Et si je passe par des outils de géolocalisation, j’ai droit soit à l’Ukraine, soit Londres. Donc une utilisation abusive de TOR.

      Mais pourquoi ai-je l’impression que je n’aurai aucune réponse ? La critique est facile, mais l’art est difficile.

      Je pense que je vais rejeter les IP basées sur TOR très bientôt. Dommage.

  2. Mais je veux bien répondre, ne serait-ce que pour corriger mes propres fautes (quelsues quelques).
    Alors on en voit encore des fautes (non obligatoire mais conseillée – la réforme) et d’autres encore. Et les poux ils se trouvent plus généralement sur la tête et non dans la tête.
    Mais n’y voyez aucune agressivité, c’est plus un jeu qu’une guéguerre, une plaisanterie du style l’arroseur arrosé car des fautes nous en faisons tous, inutile de d’échauffer l’urine pour employer une de vos images.

    1. Je plaide coupable pour la faute d’inattention citée, que je viens de corriger.

      Cependant, cela aurait été plus agréable et moins agressif de proposer quelques exemples. Je n’utilise pas LibreOffice (avec grammalecte) pour corriger mes brouillons. Pour limiter la casse, je l’emploierai sur les billets à venir.

      J’essaye de faire gaffe au maximum. Quant aux expressions de la vie courante, il m’arrive parfois de les modifier sans savoir que je commets une erreur ainsi.

      https://fr.wiktionary.org/wiki/chercher_des_poux_dans_la_t%C3%AAte

      Enfin, je dis cela, mais je dis rien 😀

  3. Allez, prends ça dans les dents petit merdeux : <> OU <>.

    Je file, j’ai rendez-vous loin, très très loin (parce que bon, je suis le premier à saigner de mes fautes, à recorriger quand je peux, et à voir encore et encore des fautes sur tous mes écrits) ^^

    1. Bordel, et WordPress qui ne sait pas protéger le texte et (ça sent le bug pour hacker en herbe ça) : il n’aime pas les chevrons Français en 2 caractères (2 fois que je me fais avoir sur deux sites en quelques heures)!

      Il fallait lire :
      « … les métiers qui sont plus » OU « moins liés à l’expression écrite … « .

      (et heu … au fait : « petit merdeux », c’est pour de faux hein.)

      1. Je plaide coupable, je pensais avoir écrit le « ou » dans « plus ou moins ». Et meeeeeeeeeeeeeeeeerde ! Parfois les idées vont plus vite que les doigts. Quant aux guillemets français, je pense que Worpdress doit faire une conversion plus ou moins automatique, non ? 😀

        1. Les guillemets doubles semblent être transformés automatiquement oui (encore qu’il ne le fait pas très bien dans certains cas, vu le résultat précédent), mais pour le double inférieur/supérieur, il efface tout le bloc (comme dans mon premier commentaire) !

  4. Des poux sur la tête, ou dans la tête, peu importe, une nouvelle fois c’était une plaisanterie, histoire de « chicaner ». Mais une chose est certaine, on les trouve plus facilement s’ils se nichent sur la tête et non dans la tête.

  5. Je te comprends moi aussi certaines fautes me font saigner les yeux.
    La pire de toute je crois que c’est le fameux « comme même » au lieu de quand même
    D’autres exemples :
    – « je vous donnerez » au lieu de « je vous donnerai », ça j’en vois de plus en plus
    – « j’ai étais » au lieu de « j’ai été, pareil j’en vois de plus en plus
    etc…

    Bon je suis par parfait ça m’arrive de faire des petites fautes parfois, mais les exemples que j’ai cités j’ai du mal à comprendre comment on peut écrire comme ça.
    Du coup je me demande est-ce que les gens comprennent ce qu’ils écrivent ?
    La méthode globale est elle en partie responsable de tout ça ?

    1. Non. Les problèmes de graphie dits cacographies datent au moins du 19ieme siècle.

      Ayant été employé dans une structure de lutte contre l’illettrisme et contre l’exclusion sociale, j’ai vu des personnes de tous les âges écrire phonétiquement.

      J’ai oublié une autre faute horrible. Le « sa va bien ? »

      À croire que nombre de personnes sont fâchées avec le ç.

  6. Bonsoir,

    Perso, j’en fais pas mal des fautes. Par contre dans :
    « Parfois je laisse passer des erreurs qui me ferait saigner les yeux par ailleurs. »

    ce serait pas plutôt « feraient » ???

    Bonne soirée.

  7. J’avoue être déçu de ne plus voir mon message … Sans doute encore à cause des guillemets …. Mais bon à priori c’est corrigé 😉

    Jodes

  8. J’aurais cité les mêmes fautes, en effet…et j’en venais à ce sujet sur un futur billet pas encore terminé.

    Les guillemets, c’est vraiment le truc chiant sur le net avec les corrections de typo. Mais le pire, c’est de se relire et voir dans son texte les fautes que l’on déteste. :-S

  9. « Transformé car interprété comme balises HTML. »
    Très certainement d’autant que balises vide. Peut-être faut-il les échapper ?
    Ceci dit, double problème :
    – ça n’est pas forcément WP mais l’éditeur de texte intégré. Peut-être est-il réglable ou changeable ?
    – les éditeurs de texte enrichi proposent normalement aujourd’hui un mode texte et un mode code. Dans le mode texte, l’échappement devrait être automatique si non visible.

  10. Coucou.
    La « coquille » est une spécialité typographique qui désigne l’absence involontaire d’un caractère : en effet, s’il manque une lettre à « coquille » c’est tout de suite moins présentable 😀
    Mélanie a donné un super lien, concernant la typographie :
    http://francois.huet.free.fr/typographie/

    PS : et merci pour le lien R.A.CM1 😉

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer