Il faut le dire, je suis un mauvais français…

Il faut savoir avouer ses fautes… En effet :

  • Je ne cherche pas à devenir propriétaire (il est vrai qu’il est indispensable de s’endetter sur 20 à 25 ans)
  • J’ai toujours considéré que la TVA à 5,5% dans la restauration était une erreur monumentale.
  • J’ai toujours considéré que « Travailler plus pour gagner plus » était vide de sens et poussait à éjecter les personnes sans emploi du marché du travail.
  • Je n’ai plus regardé TV UMPBouygues… TF1 depuis environ 5 ans.
  • Je suis sans emploi, donc un assisté.
  • Je considère qu’on ne peut pas juger une personne sur son origine ethnique ou sa religion ou ses habitudes alimentaires.
  • Je n’aime pas Jean-Philippe Smet, ni Claude François ou encore Christophe Martichon.
  • Je considère que la loi HADOPI ne sert à rien sinon dilapider des fonds public pour rien.
  • Mes abonnements de téléphonie mobile et d’internet ne sont pas ceux du triumvirat historique.

Il est vrai que je suis un très mauvais français au final…

5 réflexions sur « Il faut le dire, je suis un mauvais français… »

  1. Bienvenue au club , Mais n’oublions pas

    – Je mange du saucisson , du fromage, avec une bonne baguette.
    – J’aime le vins !
    – J’ai voter au élections?

    En faut t-il autant pour dire que nous sommes français ?

    1. Je ne bois jamais d’alcool, donc je suis un mauvais français.

      Coté charcuterie, je n’ai commencé à manger tout ce qui est saucisson et assimilé à l’age de 36 ans (j’en ai 38)

      Enfin, en ce qui concerne le vote, je propose qu’on le retire aux exilés fiscaux…

      Et on ne peut définir une nationalité sur le plan uniquement alimentaire. Quid des personnes qui comme moi sont « allergiques » à tout ce qui est vin et le considère comme un poison identique à la cocaïne ou l’héroïne ? Ou encore les personnes qui souffrent d’allergie alimentaire diverses et variées ?

  2. Ah putain, j’étais presque un bon Français…

    J’aime la charcutaille, le fromage, le pinard…
    Je vote toujours…

    Mais ma future femme s’appelle Bouguerra !
    Comme dirait une certaine Marine « c’est pas très terroir ».

    Tampis, on ne peut pas gagner à tous les coups 🙂

Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer