« L’échange » : un film à déconseiller aux âmes sensibles…

Ce petit bijou avec Angelina Jolie, John Malkovitch et Jeffrey Donovan (l’inspecteur de police qu’on a envie de transformer en hachis parmentier) se base sur un fait divers, de la fin des années 1920, les meurtres de Wineville.

En dehors du fait divers qui est assez sordide, le film montre comment la police de Los Angeles de l’époque avait tout fait pour masquer son incompétence.

C’est un film très dur, mais aussi magnifique. J’avoue que je ne suis pas sorti indemne du visionnage du film. C’est avec Gran Torino un des meilleurs films que j’ai vu cette année.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer