Se monter une petite station bureautique avec OpenBSD 4.2 et KDE

Comme chaque 1er mai et chaque 1er novembre, OpenBSD vient de sortir dans une nouvelle version, la 4.2. Même si ce BSD libre est connu pour être l’un des plus sûrs qui existent et donc dédié à des serveurs web et autres serveurs de ce style, on peut très bien en faire une petit station bureautique avec KDE et Koffice.

NB : je n’ai fait ceci qu’à titre d’exemple. Les instructions sont assez basiques et ne demandent qu’à être « améliorée ». C’est plus une preuve de faisabilité qu’autre chose 😉

Pourquoi pas Gnome+ OpenOffice.org ? Les versions « gentilles envers l’utilisateur » que sont PCBsd et DesktopBSD utilisent KDE par défaut. Autant rester avec cette tradition 😉

En plus des outils bureautique de KOffice, j’ai rajouté zip, unzip et bzip2, toujours utiles à avoir. De plus, bien qu’ayant utilisé la version AMD64 pour les captures d’écran, il suffira de remplacer par i386 pour des versions 32 bits de l’ensemble.

Commençons par récupérer l’image ISO de l’OS. Si par le passé, c’était assez ennuyeux de récupérer l’OS, désormais, il existe un fichier de 230 Mo, s’appellant install.iso qui regroupe tous les outils qui permettent d’installer l’OS.

Après avoir choisi un miroir depuis cette page,  je suis allé dans le répertoire  /OpenBSD/4.2/amd64/et j’ai récupéré le fichier install42.iso.

Pour le test, j’ai utilisé une machine virtuelle vmware avec 16 Go de disque dur. En cela, je suis l’exemple fourni avec le manuel d’installation 🙂

Bien que l‘installation soit en mode texte, elle est devenue simple avec le temps. J’ai modifié la taille de certaines partitions, histoire d’être tranquille par la suite.

/ -> 150 à 500 Mo.
swap -> 300 Mo à 1 Go
tmp -> 120 Mo à 1 Go
/var -> 80 Mo à 1 Go
/usr ; laissé à 6 Go
/home : le reste ;)

Ce qui donne quand même 6 go pour le répértoire /home. Pour le nom de l’ordinateur, j’ai utilisé fredo-openbsd. Ensuite, j’ai demandé l’installation de l’ensemble des paquets (ce qui installe X avec fvwm). Le fuseau horaire ? Europe/Paris.

Après le premier démarrage, j’ai  utilisé xorgconfig pour modifier la résolution, et passer en 1024×768. Et lors de l’ajout de l’utilisateur, j’ai demandé à ce qu’il soit ajouté au groupe wheel, ce qui lui permet d’accéder au compte root pour installer les fichiers. Je sais c’est mal, mais c’est pratique pour l’installation des paquets.

Pour installer des paquets ? Il faut savoir utiliser vi, et rajouter la ligne suivante dans le fichier .profile :

export PKG_PATH=ftp://nom du mirroir/pub/OpenBSD/4.2/packages/`machine -a`/

Dans mon cas, j’ai utilisé le miroir ftp.arcane-networks.fr, ce qui donne :

export PKG_PATH=ftp://ftp.arcane-networks.fr/pub/OpenBSD/4.2/packages/`machine -a`/

Ensuite, on rajoute les outils les uns après les autres, en passant en utilisateur « root » :

$ su
# pkg_add zip unzip bzip2

Ensuite, pour KDE en français.

# pkg_add kdebase kdeaddons kdegraphics kde-i18n-fr

Enfin, pour KOffice et on quitte le compte root :

# pkg_add koffice koffice-i18n-fr
# exit

Pour lancer KDE ?

$ startkde
Pour le traitement de texte ? KWord. Le tableur ? KSpread. La base de données ? Kexi.

KDE 3.5.7 avec OpenBSD 4.2

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer