Coïncidence étrange de la part de Microsoft ?!

Il y a quelques jours, Microsoft annonçait en grande pompe que les logiciels libres violeraient 235 brevets qu’ils auraient déposés

La guerre opposant Microsoft à la communauté Linux serait-elle relancée? Dans une interview au magazine américain Fortune, le directeur juridique de Microsoft, Brad Smith, s’est livré à un décompte: le nombre de violations de brevets commises par les logiciels open source par rapport aux produits Microsoft référents.

Il les liste ainsi :le noyau ou kernel Linux violerait 42 brevets de l’éditeur; son interface graphique et des éléments de design en enfreindraient 65 autres. Les applications de bureautique sont ensuite pointées: OpenOffice.org est accusée de violer 45 brevets. Enfin, d’autres programmes open source, non spécifiés, contreviendraient à 83 autres technologies protégées.

Quelques jours plus tard, voila que MS lance une nouvelle campagne à la « get the facts » (la première ayant été dénoncé comme mensongère) :

« L’éditeur américain veut également tenter de faire oublier sa campagne « Get the Facts » de 2004. Une initiative publicitaire qui vantait les performances et les faibles coûts de Windows face aux OS GNU/Linux. Or elle a été trés critiquée, notamment en Grande-Bretagne, pour le manque d’indépendance de ses références techniques ou financières, en majorité issues d’études financées par Microsoft ou réalisées par l’éditeur lui-même. »


La deuxième campagne de « get the facts »
tombe étrangement bien…

Seul l’avenir nous dira si cette deuxième campagne est aussi mensongère que la première. En tout cas, sur les 235 brevets, l‘attaque semble tomber aux oubliettes

La firme de Redmond affirme ainsi n’avoir pas l’intention de déposer de plaintes. «Si nous avions voulu en passer par là, nous l’aurions fait il y a trois ans», a déclaré un porte-parole. «Plutôt que de recourir aux procès, Microsoft a consacré les trois dernières années à bâtir des passerelles entre sa propriété intellectuelle et d’autres parties – communauté open source comprise – et les retours de clients ont été extrêmement positifs. Nous comptons poursuivre sur cette voie.»
[…]
Outre la colère provoquée dans la communauté open source, d’autres analystes estiment que des procès pour violation de brevets pourraient être préjudiciables à l’éditeur de Windows. «J’espère ne pas voir une autre affaire SCO», dont les finances et l’image de marque ont souffert, indique Jon Collins, chef du service client de la société d’analyses Freeform Dynamics. «Microsoft doit s’accommoder avec la communauté open source, tout en ménageant ses actionnaires. Cela génère d’énormes tensions.»

En tout cas, l’initiative de certaines personnes du libre de dire : « montrer nous le code qui violent les brevets » semble montrer que Microsoft ne fait que du FUD, en clair, de la propagande en mentant et en apportant aucune preuve de ce qui est avancé.

Vous pouvez surfer l’esprit libre, il n’y a ni trackeurs ni cookies sur ce site. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer